Accueil » Infos » 72 et 80 : double record féminin « tête en bas »

Actus

Record

72 et 80 : double record féminin « tête en bas »

++ une meilleure performance féminine à 96 !

Le nouveau record du monde féminin de grande formation en freefly « tête en bas » à 80, réalisé en novembre 2022 à Skydive Arizona – Eloy (États-Unis). Photo Ewan Cowie.

La semaine dernière, à Skydive Arizona (Eloy, États-Unis), l’équipe féminine Project 19 a établi deux records du monde consécutifs de grande formation en freefly « tête en bas ». Avec une première formation complète à 72, les freeflyeuses ont d’abord battu le record à 65 réalisé en 2016. Sur le saut suivant, elles battaient leur propre record à 72 avec une autre formation complète à 80.

L’évènement s’est déroulé du 20 au 26 novembre 2022 et comme expliqué dans notre précédent article « Project 19 : 100 Girlz ! », il avait pour ambition un record du monde à 100, chiffre lié aux célébrations du centenaire du 19e amendement, qui a permis aux femmes d’obtenir le droit de vote aux États-Unis.

Alors que les sauts de record venaient juste de débuter, l’équipe Project 19 a été clouée au sol durant une journée entière à cause d’un vent trop violent, qui a contraint à stopper une tentative peu de temps avant le largage.

Les sauts de tentative ont pu continuer le lendemain, un vendredi historique apportant ce magnifique double record du monde !


La vidéo du nouveau record du monde féminin de grande formation en freefly « tête en bas » à 80, réalisé en novembre 2022 à Skydive Arizona.
Images Ewan Cowie.

Il restait alors peu de temps pour atteindre l’objectif, et après quelques sauts à 88, c’est sur une fantastique formation féminine à 96 que l’évènement s’est conclue. Une meilleure performance mondiale qui ne peut pas être homologuée en tant que record. Une formation à 96 presque complète, à laquelle il n’aura manqué qu’un dixième de seconde pour être validée en tant que record du monde.

Le staff dirigeant de Project 19 est composé de : Amy Chimmy, Sara Curtis, Domitile Kiger, Anna Moxnes, Melissa Nelson, Sharon Har-Noy Pilcher et Stephanie Strange. Il y a donc une française à bord (Domi), et elle n’est pas seule puisque neuf autres parachutistes françaises étaient engagées dans cet évènement international, et qu’elles auraient pu être douze puisque deux des pré-sélectionnées n’ont pas pu participer, pour raisons familiales.

Ambiance internationale sur cette photo de groupe avec quelques drapeaux des pays représentés dans cet évènement. Photo Shannon Pilcher

Le staff Project 19 conclue ainsi cette semaine fabuleuse, durant laquelle l’ascenseur émotionnel a fonctionné à fond : « Notre équipe à près de 100 freeflyeuses est très fière d’avoir réalisé cet incroyable exploit et cela ne fait que renforcer la motivation pour atteindre un jour les trois chiffres magiques ».

Trois mois après les tentatives inachevées pour battre le record du monde tête en bas à 200 (voir article « Le 164 a la peau dure », récit par Anthony Malié), l’histoire prouve à quel point ces records à trois chiffres sont difficiles à obtenir. Le futur n’en sera que plus excitant !

∗∗∗∗∗∗∗∗

Retrouvez plus de photos d’Ewan Cowie sur son site.

À lire également, notre précédent article sur le même sujet : « Project 19 : 100 Girlz ! »

Boutique en ligne

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, accessoires, bijoux, etc.