Accueil » Infos » Project 19 : 100 Girlz !

Actus

Record

Project 19 : 100 Girlz !

Tentatives de record féminin à 100 en freefly, à Skydive Arizona

22 pays – dont la France –  sont représentés dans l’équipe féminine internationale qui tente actuellement d’établir un nouveau record du monde de grande formation en freefly « tête en bas » avec une formation à 100. Le record à battre est une formation à 65 réalisée en 2016.

Photos par Ewan Cowie Photography
Illustrations/portraits par Benjamin Fordesign
Texte par Bruno Passe

Initialement prévu en 2020 sous la bannière Project 19, le projet a été retardé à cause de la crise sanitaire du COVID-19, puis reprogrammé du 20 au 26 novembre 2022. Parmi les fondatrices et dirigeantes se trouvent les deux américaines Sara Curtis et Amy Chmelecki.

« À l’origine, ce record du monde féminin était lié aux célébrations du centenaire du 19e amendement, qui a permis aux femmes d’obtenir le droit de vote aux États-Unis », explique Sara Curtis.

Elle poursuit : « C’est une entreprise très difficile et vraiment significative pour beaucoup de parachutistes. Alors nous souhaitons aussi que cet évènement inspire des pratiquantes au sein de la communauté du parachutisme, et qu’il raisonne bien au-delà, en encourageant les femmes à vivre une vie audacieuse et courageuse, même si cela implique autre chose que le saut en parachute. »

Environ 120 participantes sont engagées, les 100 freeflyeuses pré-sélectionnées ont leur place dans une figure désormais très caractéristique des records verticaux, en forme de flocon géant. Les premières tentatives à 100 ont commencé hier à Eloy, Skydive Arizona, aux États-Unis.

L’autre groupe à 20 constitue ce que l’on appelle « la réserve », indispensable dans ce genre de projet où il faut pouvoir compter sur d’autres participant(e)s en remplacement d’éventuelles défaillances dans le groupe principal.

La sélection, la planification et l’entraînement du Project 19 ont dépassé les frontières des États-Unis, avec des antennes en Europe, en Australie et en Amérique du Sud. Des entraînements se sont déroulés en soufflerie, notamment celui de la base qui s’est tenu à Abu Dhabi, dans la plus grande soufflerie du monde, avec un groupe de 40 personnes.

Dix parachutistes françaises sont sélectionnées dans ces tentatives de haut vol, il s’agit de : Aude Demeny, Emmanuelle Droneau, Karine Joly, Domitile Kiger, Lorene Latour, Emeline Martineau, Aurélia Neveux, Anaïs Peyrat, Pauline Sire et Alexandra Vujicic.

Tout en se délectant des photos d’Ewan Cowie Photography (photos chutes et sol) et des illustrations de Benjamin Fordesign (portraits), voir la galerie ci-dessous, nous leur souhaitons bonne chance, ainsi qu’à l’ensemble des participantes !

Pourquoi faut-il les encourager ? Il existe beaucoup de raisons, en voici une de plus :
Cette année, c’est la cinquième fois qu’un record du monde de grande formation en chute libre est tenté. Les quatre premiers évènements n’ont pas abouti, il s’agissait de :
– tentatives de record SOS (vol relatif) à 107 en avril à Perris Valley (Etats-Unis),
– tentatives de record du monde « tête en bas » (freefly) à 200 en août à Chicago (États-Unis),
– tentatives de record du monde 3 points à 100 (vol relatif) en août à Nancy (France),
– tentatives de record du monde 2 points à 150 (vol relatif) à Perris Valley (États-Unis) en septembre.
Les filles : on compte sur vous pour 2022 !

∗∗∗∗∗∗∗∗

GALERIE PHOTOS

Les photos sont d’Ewan Cowie Photography (photos chutes et sol) et les illustrations de Benjamin Fordesign (portraits), sous l’égide de Project 19 / Women’s Vertical World Record. (Cliquer sur une des photos pour l’agrandir et afficher la galerie en mode diaporama)

Boutique en ligne

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, accessoires, bijoux, etc.