Accueil » Infos

Infos

Communiqué

Examen théorique para-pro

30 candidats reçus

La liste des 30 candidats reçus à l’examen théorique du brevet de parachutiste professionnel est disponible sur le site de formation professionnel des parachutistes. Ce n’est qu’en fin de semaine que les courriers avec les résultats arriveront dans les boites aux lettres des candidats. Si vous souhaitez connaitre les résultats avant, connectez vous sur eparapro.fr.
Félicitations aux reçu(e)s !

lire et commenter

Archives ParaMag

Il y a 80 ans Printemps aujourd’hui !

Ils sautaient déjà d'avion en tandem...

En prolongation du sondage que nous avons lancé aujourd’hui : ” Le premier saut en parachute tandem effectué volontairement d’un avion, c’était où et quand ?”, voici la réponse, en texte et en images… Au plus loin de ce que nous avons pu trouver historiquement, le premier saut en parachute tandem effectué volontairement d’un avion, et en public, c’était il y a exactement… 80 ans aujourd’hui !

Par Francis Heilmann

Le 20 mars 1937 à Guyancourt, après avoir réussi deux sauts d’essais en privé la veille, Jacques Menget et Pierre Raphaël effectuent en public “la première descente à deux réussie dans le monde” à partir d’un avion en vol. Pour le largage, ils sont assis à la porte de l’avion côte-à-côte, alors que le conteneur du parachute est accroché au train d’atterrissage de l’avion.

Et Jacques Menget, qui a créé la société EFA en 1935, dévoile à la presse son nouveau parachute type M 30, destiné à l’Infanterie de l’Air ainsi qu’au sauvetage des nacelles des ballons d’observation militaires.

Le parachute tandem, qui a pris une place prépondérante dans l’activité parachutiste moderne civile et militaire, est né ce jour-là en France, et non pas aux Etats-Unis dans les années 70, comme le croient aujourd’hui la plupart des skydivers mondiaux.

Par la suite, Jacques Menget sautera avec armes et munitions, et même avec un canon de 37 mm pesant 108 kg ! Puis, toujours avec Raphaël, ils présenteront avec succès leurs “descentes à deux” dans de nombreux meetings aériens d’avant-guerre.

Les lecteurs retrouveront ces photos dédicacées par les auteurs et imprimées en grand format dans notre prochaine édition d’avril. L’aventure complète du parachute tandem Menget M 30 sera détaillée dans un article historique à paraître prochainement dans ParaMag.

Bravo aux 50% qui ont trouvé le bon pays (la France !) et aux 8 votants qui ont trouvé la bonne époque dans ce sondage.
Et bon début de Printemps !

lire et commenter

Centre, Vie fédérale

Fin de l’exonération de la TIC/TICPE

Par arrêt du Conseil d'État

 

Le dossier TIPP/TICPE, mené auprès du Conseil d’État par la FEPP et le SNPP (voir article dans notre édition ParaMag n° 356 de janvier 2017), a abouti à un arrêt publié officiellement le 15 décembre 2016.

En juillet 2014, le SNPP avait alerté Bercy sur ce sujet de l’exonération de la TIC/TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, en ce qui concerne le parachutisme, il s’agit du carburant aviation). Sur une action menée par la FFP, la direction générale des douanes avait accordé une exonération de cette taxe pour les structures associatives. Le secteur professionnel venait de perdre le taux réduit de TVA (voir article «FEPP, une fédération pour faire quoi ?» paru dans le ParaMag n° 353 d’octobre 2016) et le SNPP et le GEPP (devenu depuis FEPP) décidèrent de mener une action commune auprès du Conseil d’État.

Après deux ans celui-ci a donc tranché, le 5 décembre 2016, et les associations vont devoir à nouveau s’acquitter de cette taxe (voir aussi l’article «Réflexions de l’iconoclaste sur la TICPE, suite…» dans notre édition ParaMag n° 356 de janvier 2017).

lire et commenter

Compétition, Soufflerie

Challenge Indoor de la Ligue Ile de France

À la soufflerie Aérokart

La ligue de parachutisme de la Région Ile de France organise, avec la collaboration de Véloce, l’aide du CNDS et de la FFP, la 11ème édition de son Challenge Indoor, le dimanche 4 décembre de 7h30 à 16h à la soufflerie Aérokart.

«Nous reconduisons les formules classiques des dernières années, mais la Ligue se réserve la possibilité de faire quelques petits aménagements.
– VR 4 : deux catégories et deux classements N1 et N2
– Pour la catégorie N1, au vu du succès des deux dernières années, ce sera encore huit manches sans entrainement avec un programme concocté par Veloce !
– VR 3 : changement, une seule catégorie avec un seul confirmé et deux débutants
– VR 2 : deux catégories et deux classements, deux débutants VR ou un débutant avec un confirmé (réservé aux licenciés IDF)
– Dynamique à 2 à l’étude.

Double appartenance possible (mais pas dans la même catégorie). Tarifs préférentiels pour les équipes licenciées en IDF. Challenge ouvert à tous (priorité aux équipes licenciées en IDF).

Formulaires d’inscription à venir via les clubs ou sur demande par e-mail.

Renseignements : ligue@ligueparaidf.org

 

lire et commenter

Base jump, Wingsuit

Wingsuit BASE à Chamonix

La pratique passe du mode «régulé» à «interdit temporairement»


En seulement quelques heures, les conséquences d’un énième accident mortel en wingsuit BASE – en l’occurrence celui du parachutiste russe Ratmir Nagimyanov à Chamonix – sont publiées et diffusées par les médias «grand public». Hier encore, le JT du 19/20 sur France 3 en faisait un de ses sujets.

L’interdiction temporaire de la pratique à Chamonix y est expliquée, avec des images à l’appui, magnifiques pour certaines («big way » depuis l’Aiguille du Midi), douloureuses pour d’autres (trace de l’impact du malheureux Ratmir Nagimyanov sur le mur du chalet qu’il a percuté).

Il faut souligner le travail de l’association de Paralpinisme, qui répond du mieux qu’elle peut aux journalistes des divers médias (presse écrite, journaux télévisés) face à cette série noire avérée pour la saison 2016 (14 accidents mortels sont survenus en BASE jump, dont sept en wingsuit BASE, entre le 6 et le 28 août dernier).

Il faut souligner aussi le fait que les images des parachutistes français champions du monde, il y a quelques semaines à Chicago, ont suscité moins d’empressement et d’interrogations de la part des médias nationaux… Les mauvaises nouvelles se propagent plus vite que les bonnes, c’est bien connu !

Il reste à trouver des réponses spécifiques sur les causes de l’accident de Ratmir Nagimyanov (malaise, problème d’équipement, autre…?), alors qu’il est survenu sur une zone d’habitations. Le parachutiste russe n’était pas un débutant. Âgé de 36 ans, il avait réalisé récemment une vidéo pour www.baseguru.ru montrant un vol de proximité sur un site russe : les Ingush Towers, sur les pentes du Caucase. Il y volait en patrouille avec Alexey Drozdov.

Il reste aussi à trouver les réponses qui pourraient satisfaire les autorités de Chamonix afin de lever l’interdiction et de rouvrir l’accès des téléphériques aux «usagers» BASE jumpers. La facilité d’accès a boosté l’activité, pour finalement l’étouffer. Il y a de quoi débattre durant l’assemblée générale 2016 de l’association de Paralpinisme, qui va avoir lieu à Chamonix le samedi 29 octobre prochain.

lire et commenter

Page suivante »

358 Mars 2017 Sommaire

Édito
4 Élections à la FFP
Par Bruno Passe

Rubriques
5 Paras infos
16 Iconoclaste
56 Bienvenue à bord
64 Calendrier
66 Petites annonces

Compétition
18 Wind Games : 4ème édition !

Interview
22 16 questions à Luke Aikins

Portfolio
34 Boogie au Costa Rica
Texte par Vern Mc Garry, photos de Bruno Brokken

Vie associative
40 Convention FFP à Talmont
Par Bruno Passe

Flash-back
46 De Rod Pack à “Heaven Sent”
Gestes absurdes ou cascades absolues ?
Par Bruno Passe

Boutique en ligne

S'abonner à Paramag
en quelques clics

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, DVD, fringues, accessoires, bijoux, etc.