Toutes les actus

Websodes, émissions TV, films, clip

Les Soul Flyers en vedettes américaines

Fred Fugen et Vince Reffet, invités des médias U.S.

C’est vrai que ParaMag en a beaucoup parlé en fin d’année 2017, nous avons même démarré l’année par un édito au sujet de l’énorme succès médiatique de leur exploit intitulé “A door in the sky”*. On ne voudrait pas finir par vous “saouler” avec ça, et on a même zappé le reportage de la semaine dernière au JT 19h45 de M6, qui est pourtant très bien réussi, (avec de jolies images de leur entraînement Soul Flyers en mode speedriding !)…

Mais là, cette semaine, ça a été la classe internationale ! Les Soul Flyers, “nos” deux Français Fred Fugen et Vince Reffet ont d’abord été invités à New York pour une conférence au New York Times. Et puis ils sont passés sur la côte ouest, dans les studios californiens Warner Bros, où Fred et Vince étaient les invités du fameux talk show TBS Team Coco. Ils ont répondu aux questions de Conan O’Brien, dans son style particulier, tout en commentant les images de leur fabuleux exploit.

Une deuxième partie était consacrée à leur «Skycombo au Mont Blanc», un saut de freefly à plus de 10 000 mètres d’altitude à la verticale du Mont Blanc, réalisé en juin 2014 (cf. ParaMag n°326 de juillet 2014).

Même sans comprendre l’anglais couremment **, c’est assez savoureux de regarder Fred et Vince à la télévision américaine. Évidemment, il faut être bilingue pour apprécier les pointes d’humour de Conan O’Brien, et les réponses pertinentes des Soul Flyers, particulièrement le moment où Vince lui demande carrément … “d’oublier la question !”
Les Soul Flyers, autant à l’aise en vol que sur les plateaux de télévision internationaux, quelle belle fierté nationale !

 

*Si vous avez raté les reportages et interviews des Soul Flyers dans ParaMag, façon “making off”, ils sont disponibles en version numérique et en téléchargement gratuit, en cliquant en haut à droite de notre page “ParaMag boutique“.

** En déroulant le menu “Transcript – Show more” sous la vidéo, on obtient tout le déroulé de l’interview par écrit.

lire et commenter

Paramag

20 livres offerts pour la Saint Valentin

Nous offrons un livre tandem aux 20 premiers amoureux à se déclarer !

Suivez le déroulement de l’opération sur notre page Facebook.

lire et commenter

Une Française à la tête de la CIP

Gillian Rayner vient d'être élue présidente !


Lors de la récente réunion de la CIP (commission parachutiste internationale au sein de la FAI*), qui s’est tenue du 27 au 28 janvier dernier à Sofia, en Bulgarie, la Française Gillian Rayner a été élue au poste de président.

Elle succède à l’Allemand Rainer ‘Exi’ Hoenle. Le Français Patrice Girardin avait déjà occupé ce poste de 2003 à 2007, mais Gillian Rayner est la première femme à y être élue : félicitations ! Et c’est doublement une première dans l’histoire de la FAI, puisqu’elle présidera un bureau composé exclusivement de femmes !

Voici la composition du nouveau bureau de la CIP (de gauche à droite sur la photo ci-dessus) : Susan Dixon (secrétaire générale), Elisabet Mikaelsson (1°vice-présidente), Gillian Rayner (présidente), Doris Merz Hunziker (2°vice-présidente), Agnieszka Sobczynska (2°vice-présidente), Gail Bradley (secrétaire financière), félicitations aux élues !

Autre vote important lors de cette réunion de la CIP  : la candidature de la France a été retenue pour organiser les championnats du monde de vol en soufflerie en 2019. Ils se dérouleront donc à Weembi (Lille).  La CIP a voté entre trois candidatures : Allemagne, Belgique et France. Après les championnats du monde 2019 en France, c’est la Belgique qui organisera la coupe du monde de vol en soufflerie en 2020.

*Sous l’égide de la FAI (fédération aéronautique internationale), la CIP joue un rôle majeur dans les choix d’organisation et le jugement des compétitions et des records parachutistes internationaux.

lire et commenter

Archives ParaMag, Vie fédérale

Licence FFP : Augmentation de 20 euros

Extrait de ParaMag n°368 de janvier 2018

 

Vous l’avez déjà constaté si vous avez acheté votre licence FFP 2018, elle a augmenté de 20 euros, sur la base de la licence individuelle ou annuelle senior et vétéran. Ce n’est pas une surprise, c’était annoncé en début de saison 2017 et même présenté comme une petite révolution par la FFP. Le principe de la “licence pour tous” était déjà commenté, expliqué et analysé dans notre rubrique Réflexion de l’Iconoclaste (cf. ParaMag n°362 de juillet 2017).

Il s’agit, entre autres, de simplifier les modalités de délivrance des licences entre les pratiquants et les professionnels. Il s’avère, au passage, que l’auteur avait déjà proposé et analysé ce principe dans sa rubrique ParaMag, en juin 2015.

Sans revenir dans le détail des explications et des arguments sur le bien-fondé de ce qui est présenté comme une “harmonisation tarifaire” par la FFP, et non pas ouvertement comme une augmentation, il faut reconnaître que la grille de tarif 2018 est beaucoup plus claire que les précédentes.

D’autant plus claire que ces tarifs ont fait le “yoyo” ces dix dernières années (voir récapitulatif ci-dessous), pour en arriver donc à ces 159 euros de 2018.

Récapitulatif licence annuelle
2018 : 159 euros
2017 : 139 euros
2016 : 136 euros
2015 : 135 euros
2014 : 135 euros
2013 : 140 euros
2012 : 137 euros
2011 : 134 euros
2010 : 137 euros
2009 : 125 euros

L’Iconoclaste concluait sa réflexion de juillet dernier sur ce qui est le véritable argument, la vraie raison de la hausse : tenter de conserver, au sein des écoles, les professionnels fuyant les augmentations successives des licences-assurances passagers tandem dont le coût était devenu prohibitif (rappel : 675 euros la licence annuelle moniteur tandem ou moniteur tandem/PAC en 2017).

En résumé, les pratiquants individuels doivent voir dans cette augmentation de 20 euros (qui aurait peut-être pu se limiter à 10 ou 15 euros, mais qui a été ainsi voté par l’AG) un effort à faire pour conserver, au sein des écoles FFP, les professionnels, surtout ceux du tandem, qui permettent, grâce à leurs prestations rentables, d’équilibrer le prix moyen du saut à un niveau acceptable. Pourquoi pas…

Mais dans le même temps, vers la fin de l’année 2017, la fédération décide de cesser officiellement toute relation avec la FEPP, qui représente la majorité des exploitants professionnels (voir article “AG de la FEPP” dans cette édition) ! Ne se privant pas, au passage, d’en informer les deux ministères concernés.

Les pratiquants dits “de base” doivent donc faire l’effort de payer 20 euros de plus pour ce fameux “intérêt général”…, tandis que les dirigeants de tout bord n’arrivent plus à se réunir autour d’une table pour discuter !?

lire et commenter

Centre, Websodes, émissions TV, films, clip

Arthur fait le grand saut à Péronne

Pour la centième de "Vendredi tout est Permis"

Si vous l’avez raté samedi soir dernier sur TF1 (samedi 20 janvier 2018), voici le replay de la centième de l’émission d’Arthur : “Vendredi tout est Permis”.

Pour l’occasion de cette centième, Arthur, le présentateur vedette, et ses acolytes se sont adonnés à des épreuves extrêmes, dont des sauts en tandem. Ils ont choisi le CPPPHS, basé sur l’aérodrome de Péronne, en Picardie.

Pour cette émission spéciale, Bruno Guillon, animateur du morning “Bruno dans ta Radio” sur Fun Radio, les humoristes Arnaud Tsamere et Cartman, et Arthur se sont retrouvés à Péronne pour relever le défi de sauter d’un avion en parfait état de marche, à 4000 mètres de hauteur !

En juin dernier, la production de l’émission avait contacté l’équipe ChuteLibre.net (entité gérée par Gwenael Bagate et basée à Péronne) afin d’organiser le tournage qui s’était déroulé sur une demi-journée ensoleillée.

“Si au départ, les candidats avaient de l’appréhension qu’ils masquaient avec humour, ils ont apprécié les 50 secondes de chute libre” raconte ChuteLibre.net. Leurs commentaires et impressions détaillées sont à découvrir sur la vidéo, en voici un aperçu :  “Quel kiff” selon Cartmann, “Impossible de décrire ça, truc de fou furieux” réagit Arnaud Tasamere, “C’est bon putain” assure Bruno Guillon. Arthur quant à lui, crie un “Je l’ai fait” victorieux et décrit cette expérience comme “une aventure incroyable”.

En septembre, l’équipe de ChuteLibre.net s’était rendue sur le plateau pour l’enregistrement de l’émission. Elle confie : “Après la diffusion du reportage, Arthur et son équipe ont souligné toute leur admiration pour les parachutistes de Péronne, leur passion et leur professionnalisme”. Proche de Paris, le CPPPHS est un des plus importants centres de parachutisme en France, avec plus de 22000 sauts par saison (de février à novembre).

lire et commenter

Page suivante »

369 Février 2018 Sommaire

Rubriques
4 Para infos
12 Iconoclaste
13 Calendrier
50 Bienvenue à bord
58 Petites annonces

Rassemblement
14 Boogie Phoenix Fly, au Mexique
Interview de Sam Hardy, par Jean-Noël Itzstein

Insolite
22 «Changing Thoughts» : Art et chute libre, par Vexedart
Interview de Vedi Djokich, Vexedart, par Bruno Passe

Portrait
30 Guillaume Galvani, à la croisée de la wingsuit, du BASE et du parapente.
Interview par Patrick Passe

Sécurité
42 REX - Let's twist again !
Compte-rendu de Jean Coupé, interview de Stéphane Zunino

Boutique en ligne

S'abonner à Paramag
en quelques clics

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, DVD, fringues, accessoires, bijoux, etc.