Accueil » Intégrale » Livre d’or

Livre d’or

ParaMag, c’est vous !

Bruno et Michelle Passe, dirigeants de ParaMag, posent avec le tableau réalisé par Bruno Delmas, et vous disent : «MERCI».

Courrier des lecteurs

Nous avons reçu beaucoup de courriers en retour de celui que ParaMag a envoyé à chacun des abonné(e)s pour annoncer la fin du format magazine et le lancement de la souscription.
Des petits mots (et aussi des plus longs !) écrits à la main sur le bulletin retour, ou des messages par e-mail. Nous en avons choisi quelques-uns, sélectionnés afin de représenter la diversité des messages et du lectorat de ParaMag, et nous en avons fait un Livre d’or.

∴ ∴ ∴

J’ai reçu votre courrier aujourd’hui et j’avoue que ça me fait mal… J’ai grandi avec Paramag. Mon père est un vieil abonné. Gamin, j’attendais toujours avec impatience l’arrivée du magazine par la poste. À l’époque (ça fait bizarre de dire ça) il n’y avait pas internet et autres moyens de communication. Paramag et les reportages sur le parachutisme dans l’émission « Ushuaia », c’était ma Bible et la messe du dimanche.

Je pense que ce magazine a sa part de responsabilité dans ma carrière parachutiste. Enfant et adolescent, j’ai rêvé à travers les photos, les articles, les reportages de Paramag. C’est donc aussi grâce à Paramag que j’ai rêvé d’être champion du monde et d’orienter ma vie à 100% vers le parachutisme. Alors merci. Merci à vous. Merci aux frères Passe d’avoir fait naître la passion chez le gamin de terrain que j’étais. On attend de meilleurs jours et j’espère que le Paramag que nous avons toujours connu renaîtra. Je vous embrasse. À bientôt.

Mathieu BERNIER

∴ ∴ ∴

Parachutiste depuis 2019 et abonné depuis peu, votre publication m’a permis de gérer la patience nécessaire à la reprise de nos activités pendant ces périodes troubles.
J’ai pu apprécier la qualité de votre publication, Paramag est un bel objet !
La qualité des photographies sur papier et de celles des couvertures ne sera malheureusement pas remplacée par une édition en ligne. C’est donc avec un grand regret que j’ai appris la fin de la version papier de Paramag!
Néanmoins c’est avec un grand plaisir que je continuerai à m’informer via le site et je souscris donc à votre projet.
Merci de votre persévérance.
En espérant vous lire encore longtemps
Cordialement

Nicolas GAMBIER

∴ ∴ ∴

Tout mon soutien à votre projet ; il est toujours regrettable de voir disparaitre un titre de presse d’autant plus spécialisé dans le sport.
J’avais mis en parenthèse la pratique pour des raisons de santé ; je reprends progressivement via la soufflerie.
Votre projet devrait permettre de maintenir une mémoire essentielle à la communauté.
Merci pour votre entreprise.

Christian Grignon DUMOULIN

∴ ∴ ∴

Vous avez tout mon soutien ! Mon papa, Dominique Guthfreund vous aurez encouragé à ne rien lâcher ! Merci pour tout ce que vous avez fait et pour ce que vous continuez à faire. Force à vous. Amicalement,

Anthony GUTHFREUND

∴ ∴ ∴

C’est en effet assez triste comme nouvelle, étant novice dans la discipline, j’étais tout heureux de recevoir mon premier numéro il y a un an ! On vit une époque malheureusement difficile pour les tirages spécialisés !
Mais merci de tout ce que vous avez fait, c’est incroyable !
Bon courage pour tout,
Cordialement,

Jehan DEMOLINS

∴ ∴ ∴

C‘est avec grand regret que j’apprends l’arrêt de l’édition papier. Je comprends très bien les raisons dont vous parlez. Je tiens à vous remercier pour tout votre travail depuis votre reprise du flambeau que Didier Klein avait allumé. Vos articles comme vos photos étaient aussi intéressants pour les jeunes que les confirmés, vous avez su vous entourer des meilleurs pour celà . Bravo donc et j’espère que votre nouveau projet aura le même succès. Je tiens à vous aider en celà par ma modeste contribution.
Amicalement

(Bubu) Alain BURNEL

∴ ∴ ∴

Tu n’imagines pas comme ça m’a fichu un coup en recevant la lettre actant l’arrêt de Paramag ! C’est vraiment une page qui se tourne….de quoi va-t-on parler maintenant dans les centres quand nous ne pourrons plus partager et commenter les derniers articles ?
Je vous souhaite bon courage à tous les 2 et espère quand même vous retrouver à travers le site en création.
Amicalement

Anne-Sophie PICH

∴ ∴ ∴

I was really sad to read your message, of course I understand your situation, but the community has lost a beautiful, invaluable resource, and you guys have lost a lovely way to make a living. Online is ok but it is not so rewarding as producing a gorgeous magazine.
Mais, c’est la vie!
…/… I have admired your work for a very long time You were my inspiration when I started with the BPA magazine, when I had lots of enthusiasm but very little idea what to do!
I wish you good luck with your venture, and do not hesitate to reach out.
Hugs and love

Lesley GALE (Royaume-Uni)

∴ ∴ ∴

J‘apprends avec grand regret aujourd’hui la “fin” du journal en format papier de Paramag.
Abonné depuis presque les tous débuts du magazine (1987 je crois..), sans mauvais jeux de mots, c’est une sacrée page qui malheureusement se tourne.
Encore un grand merci pour cette longévité, cette qualité, et cette source intarissable d’informations. Vous avez toujours su avoir un œil pertinent sur notre sport, son évolution, sa technique, à l’affut des scoops, mais surtout une justesse dans les informations publiées dans un monde actuel bien malmené par de la publication parfois facile et souvent non vérifiée.
Je vous souhaite tout le meilleur pour le futur.
Blue Skies,

Yvan ALMIRALL (Suisse)

∴ ∴ ∴

Merci à vous deux d’avoir fait ce beau magazine pendant tant d’années. Il m’a ravi, soutenu dans les temps difficiles, et je suis très malheureux qu’il s’arrête.
Mais c’est la vie et tout a une fin.
Merci de prendre la peine de faire ce courrier individuel. Un très beau geste, encore une fois.
J’espère avoir le plaisir de vous croiser un de ces jours.
Bonne continuation
Avec toutes mes amitiés,

Jean-Pascal HORS-OLIVIER

∴ ∴ ∴

Après ces 408 versions “papier” reçues, un dernier geste pour cette version numérique future. J’espère qu’elle nous permettra de piocher dans le passé autant que de besoin et que ses bulletins nous tiendront informés de l’avenir. Après 40 ans d’activité, basé à La Ferté puis Brienne et Saint Flo, je confesse faire partie des 4076, mais je tiens ici à transmettre un très grand “Merci!” à Didier puis aux Passe (aussi bien pour le journal que pour l’organisation des sauts mémorables) de nous avoir accompagné.
Amicalement,

Philippe RICHIN

∴ ∴ ∴

Je suis très admiratif de l’énergie que vous tous mettez à tenir à bout de bras ce mensuel avec tout ce que cela comporte de temps passé, de contraintes diverses et variées….Et il y en a beaucoup.
Bref, c’est plutôt à moi ou à nous de vous remercier de bénéficier d’un magazine permettant de se faire une si bonne idée de cet environnement très particulier qu’est le parachutisme.
Et non, pas besoin de voir mon nom apparaitre, ça n’a aucune importance pour moi.
Bon courage pour le travail qui vous attend pour la suite.
Très amicalement.

Olivier

∴ ∴ ∴

Nous sommes évidemment attristés par la nouvelle reçue dans votre récent courrier !
Faisant partie des « jeunes parachutistes » (pas tellement de notre âge de jeunes trentenaires, mais plus par notre début de carrière récent), nous avons eu le plaisir de découvrir Paramag en 2016, nous nous y sommes abonnés et y sommes restés fidèles ces rapides, mais intenses 5 dernières années !
Merci pour votre implication tout ce temps (et lors des 340 parutions précédentes que nous n’avons pas eu le plaisir de récupérer dans notre boite à lettres), le maintien d’une presse avisée et indépendante n’a pas dû être une mince affaire…
Au-delà des articles divers et variés sur notre microcosme parachutisme, de l’importance des bulletins sécurité, et des images toujours plus extraordinaires, qui sont, disons-le, plus agréable à découvrir sur papier glacé que sur pixels, nous en retiendrons surtout l’importance d’un organe extérieur critique (au sens positif) qui, nous le croyons, aura permis en partie de nous faire revenir à des représentants plus transparents et impliqués : pour vos prises de position ces dernières années, toujours éclairées et argumentées.
Nous garderons précieusement l’exemplaire de 2020 sur lequel nous avons eu la surprise de nous retrouver en couverture aux côtés de nos coachs Greg et Karine, ainsi que ceux dans lequel le nom de notre équipe apparait dans les tableaux de résultats.
En espérant que l’évolution vers un nouveau format vous permettra de poursuivre l’aventure, et pourquoi pas de vous retrouver à nouveau sur papier un jour…
Merci à vous !

Johann FORETHIER & Romain MARTIN

∴ ∴ ∴

Tristesse ! Vous avez pris une décision difficile…
Votre projet est superbe, quel bel héritage vous laisserez.
Gros bisous à tous les 2 et merci mille fois pour cette époque magnifique que vous nous avez fait partager.
Amicalement,

Catherine SOULIEZ

∴ ∴ ∴

Merci pour toutes ces années d’informations sur le parachutisme. Je possède les Paramag depuis le numéro 1. J’ai adoré votre revue, et je comprends votre décision. Une nouvelle fois vous aurez su vous adapter. Merci à vous, à Didier Klein, Guy Sauvage… et tous les contributeurs de Paramag.

Philippe ROBICHON

∴ ∴ ∴

Quelle tristesse ! J’ai gardé tous vos numéros depuis le numéro 1 à ce jour. Même en Afrique ! Au Sénégal nous lisions Paramag. Encore merci de tout ce que vous avez fait pour le monde du parachutisme.
Bien cordialement

Christine HEBERT DUWEN

∴ ∴ ∴

Que dire ??? D’abord bravo !!! Bravo pour ce que vous avez fait tout au long de ces années. Bravo et merci. Triste de voir que le seul magazine para français doit évoluer de la sorte. Triste de voir que malgré tous vos efforts, cette mutation est inéluctable. Triste de voir que vous n’avez pas eu plus de soutiens de la part du monde para en général. Je vous suis depuis de nombreuses années. Et quelle épopée !!! Tant de plaisir à lire et voir évoluer ce mag. Mon seul regret, ne pas les avoir tous en ma possession. J’ai eu l’occasion de vous croiser rapidement chez OJB et je n’ai pas pris le temps de discuter avec vous. Mais la prochaine fois que je vous verrai quelque part je rattraperai ça. Mutation ne voulant pas dire extinction, je suis sur que Paramag, sous votre houlette saura survivre et s’adapter.
Bien cordialement,

Younes ERRAOUHI

∴ ∴ ∴

Retirer le Paramag de ma boîte aux lettres pour le dévorer faisait partie de ces moments privilégiés. La génération « papier » dont je suis est bien sûr déçue, mais votre courrier tend à nous rassurer sur l’avenir. La flamme qui vous anime ne peut pas s’éteindre, souhaitant qu’elle puisse un jour se transmettre pour préserver ce que vous avez construit et qui nous est cher. Enfin Bruno, bravo franchement sur la qualité de tes articles.
A très bientôt

Thierry BOITIEUX

∴ ∴ ∴

Quand pour des raisons familiales en 2006, j’ai dû arrêter de voler, il y avait bien une chose, en dehors de mon vieux matos, que j’avais conservé, c’était mon abonnement papier à Paramag …. Ce magazine que je recevais chaque mois était ce fil d’Ariane qui me rappelait ces 15 ans de bonheur, de sauts à travers la planète, de rencontres avec des personnes formidables, et de voir ces enfants nés sur un terrain, maintenant évoluer dans les 3 dimensions … Encore merci pour tous ces souvenirs « Papiers ».

Jean-Georges GRAMAGLIA

∴ ∴ ∴

Hou ! Ça fait un peu mal votre lettre « personnalisée » pour annoncer un changement de la forme de votre (notre) Paramag.
Mutation avec le même génotype, si j’en crois le projet en friche, déjà évolué en son coût d’installation ?
Bien sûr, sur papier, le principe d’une publication indépendante d’esprit, mais sachant prendre parti et suffisamment autonome pour en assurer une belle qualité, ne pouvait que m’intriguer et souvent me séduire. Je ne reviens pas sur le « choc » de certaines images que j’aurais voulu pouvoir faire ni sur le style d’écriture fluide et attractif que vous avez su maintenir. Ce fut bel et bien sur la durée et reconnu hors hexagone. Vous en êtes – nous ? – en sommes là ! Donc, bonne chance à cette transformation créatrice, car je ne doute pas qu’il se trouve encore 50 rêveurs au moins ! pour lancer à la juste altitude le « toute en ligne » que vous espérez.
Une fois n’est pas coutume, je vous embrasse.

Michel PISSOTTE VIVILLE

∴ ∴ ∴

Mauvaise surprise dans ma boîte aux lettres … Ce n’est, hélas, pas la première fois que j’assiste à la mutation quand ce n’est pas la disparition d’un élément important de mon petit univers culturel ; mais je n’ai jamais pu m’y habituer, ni trouver cela facile à encaisser : je ne vais pas vous dresser la liste des «concurrents» contraints soit à se saborder, soit à mourir à petit feu, d’abord parce que j’ai déjà eu l’occasion de la parcourir à l’occasion de mes modestes contributions aux numéros de Paramag multiples de 100, et puis surtout parce que ça ne servirait pas à grand-chose ! Il faudra faire avec, ou plutôt sans, et rester positifs en tentant, autant que possible, de faire en sorte que d’autres moyens que le format « papier » puissent prendre au moins une partie du relais, et continuent à véhiculer information, opinions et controverses, de manière différente de celle des réseaux dits sociaux, dont nous savons bien que le monopole dans ce domaine n’est pas forcément souhaitable… Cela étant, et pour avoir connu à plusieurs reprises des situations analogues dans le cadre notamment de la presse écrite informatique, en particulier dans l’univers Apple (Pom’s, Tremplin Micro, Point DBF, SVM Mac, AVosMac, Vous et Votre Mac, revues auxquelles j’étais abonné et qui ont dû, fautes de lecteurs, changer de formule), je reste persuadé qu’il doit être possible de trouver un mode distribution encore viable : VVM par exemple s’est transformé récemment en une lettre numérique hebdomadaire payante, plutôt réussie, et qui semble avoir retrouvé un lectorat acceptable. Eux aussi ont rendu accessible leur fonds d’archives papier en le numérisant : ce n’est pas tout à fait équivalent à une collection de revues qu’on peut feuilleter et où on peut flâner un peu au hasard en y retrouvant des pépites, mais c’est toujours mieux que rien du tout ! Quoi qu’il en soit, et surtout quoi que nous réserve l’avenir, je ne peux qu’approuver et soutenir votre projet d’Intégrale ParaMag.fr, en lui souhaitant tout le succès qu’il mérite, d’autant que sa réalisation pratique n’est sans doute pas une mince affaire ! Quand on voit (pour citer que la dernière disparition en date dans notre petit monde) que DropZone est déjà plongé dans l’oubli le plus total, comme s’il n’avait jamais existé, on espère ardemment qu’une initiative comme la celle-là épargnera à Paramag le même sort et aidera peut-être un fouilleur d’archives dans mon genre à exhumer et raconter, d’ici quelques années, le passé qui constitue aujourd’hui notre présent ! Avec tous mes vœux pour la réussite du projet, ainsi que pour la transformation inévitable de votre vie personnelle, je vous adresse toutes mes pensées les plus amicales.

René ROY

∴ ∴ ∴

ParaMag 1 jour, ParaMag Toujours

Claudine & Trontron (TROMBETTA)

∴ ∴ ∴

Quel choc ! Début octobre je reçois votre courrier m’indiquant que le prochain numéro sera votre dernier en version papier. Bien sûr le passage en bimestriel témoignait de difficultés, mais de là à disparaître. Je comprends bien évidemment les raisons de cette douloureuse décision, mais quelle tristesse.
Malgré une attirance pour le parachutisme depuis mon adolescence (collège séparé de la drop zone uniquement par un hippodrome, survol de la maison où j’ai grandi par le Pilatus à chaque rotation, premiers renseignements pris à 14 ans donc trop jeune), je n’ai pas un parcours parachutiste très fourni ayant commencé quand j’étais une jeune étudiante d’à peine 20 ans fauchée, mais totalement éprise de libertés, au parcours parachutiste rapidement écourté suite à une blessure.
J’ai vécu des moments extraordinaires autant en vol qu’au sol. J’ai eu la chance de faire ma PAC avec un vice-champion du monde de vol relatif et lors de ma reprise de rencontrer un futur multi médaillé en équipe de France de vol relatif et en plus une vraie amie.
Pendant ma convalescence, beaucoup de choses ont fait que je me suis éloignée du para, les priorités ont changé : maison, travail, enfants.
Mais aujourd’hui encore je considère faire partie de la grande famille des paras, à mon niveau bien sûr soit celui d’un petit grain de sable. Et même si je ne pratique plus depuis des années, le lien qui me permettait de me tenir au courant du milieu c’était Paramag.
Mon premier Paramag ? Lu en salle de repos entre 2 sauts pendant ma PAC. Je n’ai pas réussi à retrouver la date de mon premier abonnement, mais si je ne me trompe pas c’était il y a presque une dizaine d’années. J’étais jeune para et je resterai toujours sans beaucoup d’expérience, mais Paramag était accessible à tous (débutants aussi bien que confirmés) mêlant infos techniques et de sécurité, reportages, résultats de compétition, histoire, philosophie et j’en passe. Et ce toujours accompagnés de magnifiques photos et sur un papier de qualité. Je ne survolais jamais votre magazine, je le lisais de bout en bout.
Grâce à Paramag, pendant toutes ces années loin des drop zones et donc avec de moins en moins de contact direct avec les personnes que j’avais pu côtoyer, j’ai pu continuer à prendre des nouvelles de ma famille para et ainsi partager nos grandes joies (victoires des équipes de France, records en tout genre, naissances…), mais également nos douloureuses pertes (la disparation d’anonymes, de pionniers, de précurseurs, de légendes…).
Alors quand j’ai reçu ce fameux courrier, je n’ai pas hésité une seconde. Bien entendu que je transformerai l’intégralité de la somme restante de mon abonnement en souscription cela me semblait naturel. Je n’ai pas pu le faire de suite à cause d’un emploi du temps très chargé ces dernières semaines, mais c’est maintenant fait.
Quelle bonne idée de faire partager gratuitement à toute la communauté l’intégralité des numéros de Paramag ! Quelle mine d’or pour tous !
Pour être honnête, je ne suis pas fan du numérique, je préfère largement le papier. Je ne suis même jamais allée sur le site sauf pour faire mon réabonnement chaque année, mais pour vous, pour continuer l’aventure je me ferai un devoir et un plaisir de consulter votre site.
Je souhaite de tout cœur que vos nouveaux projets aboutissent et que l’histoire de Paramag perdure d’une façon ou d’une autre, car ce faisant c’est égoïstement mon histoire avec le parachutisme qui perdurera et je n’ai pas envie de tourner cette page de sitôt.
Merci à vous pour tout ce que vous avez apporté au monde du para, merci à tous vos collaborateurs, vos annonceurs et toutes les petites mains qui ont œuvré pour votre parution pendant 34 ans de manière ininterrompue.
Dans l’attente d’une r(é)volution du site et d’une renaissance (papier ? un jour ?) tel le phénix qui renaît de ses cendres et déploie de nouveau ses ailes, je vous souhaite bon vol.

Rachel PARIES

∴ ∴ ∴

Bonjour, c’est un très joli projet et nous vous soutenons à fond. Nicolas Glotin, mon conjoint, a eu le plaisir de contribuer à Paramag, c’est avec plaisir que nous y contribuerons encore.

Stephanie FARAILL et Nicolas GLOTIN (75)

∴ ∴ ∴

Merci pour votre incroyable travail et d’avoir relayer notre aventure de 2020. Bonne chance à vous pour vos nouvelles aventures.

Raphaël DOMJAN, 1400 Suisse

∴ ∴ ∴

Cher ParaMag,
Même si je ne saute plus, mon coeur est resté dans le ciel…
J’ai 58 ans et tous les sauts fantastiques que j’ai pu faire avec Patrick sont gravés au fer rouge dans ma mémoire. Les années ont passé mais les émotions sont toujours aussi vives, les plus belles et les plus fortes que j’ai vécues (*).
Bravo à Bruno et Michelle pour leur dévouement dans cette aventure.
J’ai souscrit au projet de numérisation… 2 fois car cela correspondait mieux au montant que j’avais en tête… (et tenez moi au courant si le tour de table n’est pas complet à la clôture de l’opération).
Bien amicalement
(*) seulement égalées par mes arrivées en “finisher” à des ultra-trails…

Pierre Albert CARLIER (69)

∴ ∴ ∴

Bonjour,
C‘est bien naturel, simple pratiquant débutant, mais fervent lecteur.
Chaque numéro me transporte un peu plus dans le ciel 😉
Merci pour votre (notre) passion 😉
Bien cordialement,

Laurent DUMONET (33)

∴ ∴ ∴

Le monde que nous vivons nous oblige à ces désagréments. Je vous souhaite beaucoup de courage, dans cette épreuve, et j’espère que cela vous permettra de continuer cette aventure.
Parachutiste de loisirs, j’ai toujours apprécié votre revue et conseils, sans parler des photos et reportages magnifiques,
Avec tous mes espoirs de soutien
Je vous embrasse puisque le covid ne me le permet pas.
Très sportivement,

Peter VANDERSTUKKEN

∴ ∴ ∴

Bonjour Michelle, bonjour Bruno,
Je mesure et partage votre peine. Je comprends bien que c’est une décision difficile et douloureuse, mais vous n’aviez certainement pas d’autre choix…
Alors avançons et souhaitons une belle réussite et du succès à l’Intégrale ParaMag.fr !!!
Bises à vous,

Yves NÉGRIÉ

∴ ∴ ∴

Bonjour Michelle, Bonjour Bruno
C‘est la moindre des choses que de vous soutenir, de soutenir le seul magazine français sur le parachutisme et encore plus après vous avoir rencontrés. Je t’avoue que j’ai été attristé en recevant la lettre mais vous pouvez être fiers de tout le travail accompli jusqu’à maintenant et je sais que ce n’est pas fini. Le changement est toujours bon et je ne doute pas de votre motivation pour la suite des évènements.
Comme indiqué à Bruno, si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas. Que ce soit pour vous donner des retours sur le site, des idées d’optimisation, etc. ça me fera plaisir de vous donner un coup de main.
En tout cas, je suis de tout cœur avec vous.
Longue vie à Paramag !
Bises,

Patrick LEIMBERT (13)

∴ ∴ ∴

Bonjour Paramag
J‘ai reçu le courrier de votre part sur la fin de la parution…..
Quelle triste nouvelle. 😥😪😪😪😪
En tout cas la somme qui reste de mon abonnement, gardez la en guise de soutien. Le bulletin confirmant mon écrit par ce jour.
Merci beaucoup pour tous ces formidables numéros. De mémoire, je suis abonné depuis 1999….soit 22 ans ! C’est mon abonnement le plus long que j’ai souscrit 😁😁😁.
À bientôt je l’espère. Avec toute ma sympathie,

Yannick GUENOT (68)

∴ ∴ ∴

Bonjour Michelle et Bruno
Je vous souhaite beaucoup de courage pour cette nouvelle transformation… pour laquelle je vous félicite : je trouve l’idée remarquable même si j’imagine toutes les émotions qu’il doit y avoir derrière.
Si d’une manière ou d’une autre je peux vous être utile, n’hésites pas à me le dire
A bientôt j’espère
Bien à vous deux,

Lydie EMERAUD (56)

∴ ∴ ∴

Ce que je peux te dire à l’équipe Paramag, c’est merci beaucoup pour ton travail toutes ces années!
De l’information, du rêve et du plaisir pour moi lecteur.
Un vecteur d’information quand j’en ai eu besoin et un grand plaisir d’avoir participé à mon niveau à cette aventure papier!
Tu as réussi à combler un des points de ma to do list avec la couverture ou j’ai eu le plaisir de me trouver après le dernier vertical Perros!
Donc merci pour ce que tu m’as apporté mais un merci encore plus grand à ce que tu as donné à la communauté parachutiste!
Je n’ai pas encore tout compris à la suite pour Paramag, mais comme il me semble qu’il y a un avenir, cela ne sera pas de tristesse mais un sourire en regardant l’avenir que tu lui réserves.

Carl CHEVALIERAS

∴ ∴ ∴

Je suis abonné depuis 1994 et comme tout le monde, j’aurais aimé que l’aventure dure encore. Merci en tout cas pour tout ce que vous avez fait toutes ces années, notamment attiser l’envie de ceux qui débutent et la nostalgie de ceux qui procrastinent à reprendre.

Laurent BALAGUER

∴ ∴ ∴

Encore merci pour toutes ces belles publications !!

Sandrine CARBASSE

∴ ∴ ∴

Parachutiste et trésorier adjoint de Armo Parachutisme (Perros Guirec). Je tenais à vous remercier de tous les efforts que vous avez pu faire pendant toutes ces années et je tiens énormément à votre magazine. Qui c’est ? peut-être un jour nous retrouverons le format papier….

Ilan BOISSEY

∴ ∴ ∴

Je n’ai jamais pu pratiquer encore…. Temps, santé… Mais vous êtes des artistes et votre travail a toujours été au top.. Normal que nous soyons là pour vous…Tout cela nous coute finalement moins cher qu’a vous.. Alors chers Vous, Merci et a bientôt

Cyril SENTIS

∴ ∴ ∴
Chers amis,
Je suis fier de figurer en tant que photographe dans plusieurs numéros de Paramag. Surtout dans le dernier numéro. D’autre part, je suis très triste que le magazine du parachutisme ici en Europe s’arrête. Si vous continuez et avez besoin de photos, faites-le moi savoir. Je vous souhaite le meilleur pour l’avenir et un ciel bleu.

Ralph WILHELM (Allemagne)

∴ ∴ ∴

Cher ParaMag
La fin d’une aventure est souvent une triste nouvelle. Merci pour toutes ces années de reportages passionnants accompagnés de superbes photos. A l’occasion d’un grand ménage de confinement, j’ai eu récemment le plaisir de me replonger dans de très anciens numéros, toujours avec autant de délectation. Maintenant, la quasi intégralité de tes parutions se repose dans ma cave, lieu de stockage de tout ce qui donne de l’ivresse, pour un vieillissement bénéfique à de nouvelles relectures. Je te laisse volontiers le reliquat de mon abonnement pour servir de nouvelles aventures. Bon vent pour ton nouveau projet dématérialisé !!!

(Abonné 4388)

∴ ∴ ∴

Michelle et Bruno
Hé oui, voilà une belle aventure qui s’achève. Vous avez effectué un sacré travail et votre magazine était vraiment bien. Je ne lirai plus les réflexions de l’Iconoclaste toujours très pertinentes, je ne me verrai plus en photo après de gros événements, ect…N’étant plus tout jeune -je dois avoir toute la collection à quelques exemplaires près- je n’ai pas trop l’habitude de lire ce genre de publication en ligne. Au plaisir de vous revoir, Portez-vous bien. Gros bisous à vous deux.

François COLOMBI (Suisse)

∴ ∴ ∴

Triste nouvelle de voir disparaitre la version papier de mon magazine préféré. Un page se tourne. Les joies de la numérisation !!! Mouais !!!! C’est Nul !!! Grosse pensée à vous, j’espère que cette participation vous sera utile pour votre projet et qu’il puisse aboutir au vu de l’énorme budget nécessaire !!! Félicitations pour toutes ces années sans ces aides à la Presse, et quel dommage que d’autres magazines ou journaux de propagandes inutiles en bénéficient. C’est la Vie !!! Et pour ne pas être trop triste, j’aurais toujours ma collection historique de ParaMag dans ma bibliothèque, en « chair et en os » !!! Je vous souhaite bonne continuation et grand merci à toute l’équipe.

Alexandre HOCHARD

∴ ∴ ∴

Premier novembre 1975 je faisais mon premier saut à Corbas.
Juillet 1976 à Chambéry, une ouverture un peu basse, quelques reproches, un 1500m de contrôle (on ne plaisantait pas ! ) A cette époque le Dornier dépassait rarement les 2500m mais dans l’avion qui remontait une rencontre merveilleuse : une jeune parachutiste :Gisèle….Alors merci. Merci pour tout ce que le para m’a apporté : amour, amitié, courage, confiance et beaucoup de joie. Certes, parachutiste modeste, peu doué (c’est dur de devenir bon en ne faisant qu’une quarantaine de sauts par an ) mais fidèle :44 licences 1600 sauts : beaucoup ratés mais beaucoup inoubliables ! Covid, genoux fragiles, les années …. ont mis fin à cette période. Le pil qui décolle, la porte qui s’ouvre, l’air qui s’engouffre et enfin passer la porte…! Tout cela me manque, alors je me mets à rêver, peut-être l’année prochaine, qui sait !

Encore merci de m’avoir accompagné toutes ces années, il me restaura ma collection de ParaMag pour me consoler!

Jean-Pierre COLLOMB

∴ ∴ ∴

Je viens de finir la lecture du PARAMAG 408 EDITION FINALE , je tourne la dernière page…Que d’émotions, une quantité énorme d’articles me reviennent à l’esprit.Le papier c’était bien quand même, c’était tactile, c’était présent, je le transportai partout chez moi, mais aussi en voiture, en avion, dans les centres, et chose inavouable au petit coin (je me suis laissé dire que je n’étais pas le seul) à la recherche qu’un coin tranquille.Nostalgie Nostalgie …Merci Bruno, merci Michelle, merci l’équipe pour tout.J’imagine Bruno ton émotion lors du bouclage du 408.Dans une autre mesure, j’ai vécu la même chose lors de l’édition du dernier FFP CONTACT .J’en ai été le rédacteur en chef pendant plusieurs, tu en as été l’imprimeur. Le papier est mort (pas sûr) vive le tout en ligne, longue vie à l’INTEGRALE PARAMAG. Sportivement

Claude ARBONA

∴ ∴ ∴

Merci de m’avoir fait vivre du rêve à travers toutes ces années… je n’ai pas sauté depuis quelques années mais vos publications papiers et en ligne perpétuent ce rêve.
Il est vrai que j’ai abandonné la version papier à force de déménager.
Après un gros arrondi, me voilà maintenant posé en Irlande où il y a du blue sky malgré tout ce qu’il se dit et où ça jump donc qui sait… ParaMag y viendra faire un tour un jour !?
Bon courage à vous et merci pour tout. Blue Sky

Laurent VEZIGNOL MCGUINNESS

∴ ∴ ∴

Vous pouvez compter sur mon soutien TOTAL. En espérant que des jours meilleurs arrivent , je reste attentif à toute évolution.
Courage et grosses bises du Sud-ouest .

Michel VIDAL

∴ ∴ ∴

Je ne peux imaginer que Paramag disparaisse bien que je sois trop triste en le lisant …. je ne sais pas si j’aurai le courage de le lire !! Bonne chance !

Brigitte MINARD (21)

∴ ∴ ∴

Trop de souvenir. je ne pouvais pas laissez-passer ça. Bon courage à toute l’équipe.

Jean-Michel MAHEU (56)

∴ ∴ ∴

J’ai bien reçu votre lettre d’information sur les aléas auxquels ParaMag se trouve confronté. Cette fichue pandémie a vraiment bouleversé pas mal de choses à tous les niveaux…
ParaMag me tenant bien sûr à cœur, j’ai décidé d’apporter ma contribution.
Bonne chance pour la souscription!

Max GUGGENHEIM

∴ ∴ ∴

Merci à vous pour la qualité de ce magazine, très triste de le voir s’arrêter.
Bonne continuation à vous.
Paramicalement.

Yannick LECAUVE

∴ ∴ ∴

C’est surtout à vous qu’il convient de transmettre nos très sincères remerciements et notre profonde gratitude pour votre contribution majeure et essentielle au rayonnement du parachutisme, et ce dans de multiples domaines!
En vous souhaitant par ailleurs beaucoup de succès dans vos nouvelles entreprises!
Très amicalement, bien à vous,

Luc HANSET

∴ ∴ ∴

Bravo à vous Michelle et Bruno et à tous ceux qui ont naitre et vivre le parachutisme et à celles et ceux qui œuvrent encore.

Maurice ARMAND

∴ ∴ ∴

Merci beaucoup pour votre retour et de prendre le temps d’écrire à chacun.
En tout cas j’espère que des jours meilleurs seront devant nous.
Je vous souhaite plein de bonnes choses pour vos nouveaux projets.
Bien à vous

Cédric MÉANARD

∴ ∴ ∴

J‘ai arrêté l’activité en 2007 mais mon début a coïncidé avec le début de Paramag. Votre revue a accompagné ma carrière parachutiste et en est indissociable. Je vous souhaite beaucoup de réussite dans la continuation de votre projet.
Bien cordialement.

Jérôme CANVA

∴ ∴ ∴

Inrgid et moi trouvons très dommage de perdre le support papier. Après tout nous sommes de l’ancienne génération qui préfère faire autre chose que rester collée à l’écran toute la journée 😊 Mais nous comprenons bien les difficultés. Donc en même temps nous espérons qu’il y aura suffisamment de lecteurs qui vous soutiennent dans le projet digital ! Merci pour tous les efforts en vous souhaitant beaucoup de succès, on vous embrasse,

Arnold & Ingrid COLLENTEUR

∴ ∴ ∴

Il me semblait normal, étant abonné de la première heure, de contribuer modestement (LOL) à cette souscription. Je me voyais mal réclamer celle-ci. Par contre je n’ai pas compris si la version numérique de Paramag allait continuer, ou si c’était un arrêt définitif du magazine dans ses deux versions. Tout ça pour savoir si on doit souscrire maintenant un abonnement à la version numérique uniquement. En tout cas j’ai adoré contribuer à la rédaction de quelques articles durant toutes ces années, merci de votre confiance. En espérant vous revoir quand même sur les terrains. Amicalement

Frédy GOGUET

N.D.L.R. Voir réponse sur notre “foire aux questions”.

∴ ∴ ∴

Je suis bien triste de voir que Paramag va “disparaitre” au sens noble du terme. Je suis un amoureux du para mais aussi du papier, c’est mon côté imprimeur qui ressort dans ces moments-là.  Bravo à vous pour le travail accompli et j’espère sincèrement que vous pourrez continuer à communiquer via le canal numérique. À bientôt,
Bises à tous les deux !

Eliott LESIMPLE

∴ ∴ ∴

C‘est avec une grande tristesse que j’ai appris la fin du magazine papier, et ça a été un plaisir d’être abonné toutes ces années.
Je vous souhaite à tous le meilleur pour la suite !
Bonne continuation,

Clément TOURNAIRE

∴ ∴ ∴

C‘est une page qui se tourne. Je suis de tout cœur avec vous pour réussir à franchir ce cap.
Bon courage

Stéphane CORRÉAS

∴ ∴ ∴

Merci pour toutes ces années !  Je vous souhaite un bon rebond après ce beau projet qui, au fil des années, vous a tant demandé !

Emmanuel CANET

∴ ∴ ∴

On vous embrasse également et on vous souhaite beaucoup de courage pour la suite en espérant que Paramag restera actif d’une manière ou d’une autre. C’est une belle fenêtre sur le parachutisme et certains articles très éducatifs. Merci à vous de persévérer.

André et Raymonde VANHAUDENARD

∴ ∴ ∴

En mémoire des années 1980 / 2000 à Lens, Maubeuge, la Ferte, Vichy, Ampuria …. Je soutiens et j’aurai plaisir à parcourir toutes ces années.

Benedict PETIT

∴ ∴ ∴

Merci pour tous ces bons moments de lecture. Merci de participer à la mémoire de notre passion. Bon courage à vous deux .

Catherine CHALANDON

∴ ∴ ∴

Peace.. Love….. Wingsuit… Merci à vous pour votre ténacité. ….
Je suis favorable à votre action de mettre le bien commun en ligne….
Prêt à partager l’aventure.
Je vous aime.
Bien cordialement.

Sylvain ROSSI

∴ ∴ ∴

Merci à vous de pérenniser Paramag. Il est tout à fait normal de filer un petit coup de pouce. Bon courage à vous.
Bluesky.

Mathieu FLAMMER

∴ ∴ ∴

C‘est également avec émotion que j’assiste à la fin de l’édition papier de Paramag.
Abonné depuis le tout premier Numéro, c’est avec mal au coeur que je vois disparaitre notre magasine…..
Toutes ces années, ces récits sur le Parachutisme, ces belles images vont me manquer…..Bon courage à vous.

Yvon COSSARD

∴ ∴ ∴

Merci à vous deux pour toutes ces belles années. Bon courage pour la numérisation !
Amicalement.

J-Marc LAMBERT

∴ ∴ ∴

Bravo pour vos 400 numéros, bonne continuation!

Emmanuel LASSALLE

∴ ∴ ∴

Je vous remercie pour toutes ces années où Paramag m’a accompagné dans ma progression, merci pour toutes les infos que vous nous avez transmises et pour toutes les images qui nous ont fait tant rêver, je vous souhaite plein de courage pour le boulot qui vous attend bise.

Myriam MAJDOUB

∴ ∴ ∴

Bien que ne sautant plus depuis 8 ans, Paramag continuait à me ravir régulièrement et votre dernier courrier m’a apporté beaucoup de tristesse !
Bravo et merci à la famille Passe qui a porté cette entreprise à bout de bras.
Soyez assuré de mon plus profond respect et de mon meilleur souvenir.

Yves ESCUDIER (52)

∴ ∴ ∴

Merci Paramag. Je crois que je vous suis depuis le numéro 1 et je continue, bien que j’ai arrêté de sauter depuis 10 ans. Mais en fait, dans mes rêves je fais toujours des sauts merveilleux… et c’est un peu grâce à vous. Alors surtout, continuez et même si je ne suis pas doué en informatique, j’irais vous rejoindre sur un écran… Pour continuer à rêver dans le vent des hélices et prendre des nouvelles. Amicalement

Francis LETAUDIN (77)

∴ ∴ ∴

J’ai un peu de tristesse d’apprendre que vous devez arrêter de faire votre magazine Paramag en version papier !

J’attendais chaque fois avec impatience que le facteur me mettait dans ma boîte aux lettres votre revue Paramag ! Un des plus beaux reportages que vous avez mis c’est dans le Paramag numéro 394 de décembre 2019, à la page 18 ! C’est sûr le Grand Chavalard ! C’est où j’habite à Fully, les sauts en Wingsuit avec la photo au-dessus de Bardon ! J’aime beaucoup lire les revues et les journaux ! Je n’aime pas du tout internet, je trouve que c’est anti social ! Je vous souhaite encore bonne chance pour la suite de vos projets ! À toute l’équipe de Paramag, je vous présente mes amitiés et mes salutations

François GEX (Suisse)

∴ ∴ ∴

Grosse déception de ma part (et je pense ne pas être le seul) de voir disparaitre la version papier de votre magazine. Je comprends parfaitement la situation et je continuerais d’attendre avec impatience la parution des prochains numéros en lignes. Amitiés à vous 2

Gérard TRINIDAD (36)

∴ ∴ ∴

Depuis janvier 1990, je suis abonné à Paramag sans avoir loupé aucun numéro. C’est avec un grand regret que je ne recevrais plus ce lien avec le parachutisme et que Bruno savait très bien mettre en toute neutralité. Je vous souhaite à tous les deux bon vent et à peut-être dans un avion lors des cérémonies en Normandie ou ailleurs. Amitié parachutiste

Thomas FRANCIS (50)

∴ ∴ ∴

Merci à vous 2 pour toutes ces années de lecture. J’ai hâte de recevoir le prochain Paramag et en même temps je suis tellement triste que ce soit le dernier. Quel bonheur quand j’ouvrais la boîte aux lettres et que je tombais sur Paramag, c’est quand même plus gai qu’un courrier de l’URSSAF !!!
Je vous embrasse très fort,
Amitiés,

Nicolas BARRET

∴ ∴ ∴

C‘est avec grand plaisir que nous aidons ParaMag et continuerons à le faire s’il le faut… Votre travail et votre investissement total méritent le respect que l’on vous porte avec l’amitié en plus. Nous vous souhaitons bon courage pour la suite et espérons vous revoir à Bouloc, si vous passez dans la région.
Bisous à toute la famille.

Nadine et Christian BATTEDOU

∴ ∴ ∴

Bonsoir et merci pour votre message personnel 😊 La situation économique qui vous amène à prendre cette douloureuse décision se comprend parfaitement. J’espère cependant que nous aurons la chance d’avoir des Hors Séries 1 ou 2 fois par an comme cela peut exister dans d’autres domaines. Des Hors Séries a 30€ ça peut être une piste pour qu’un jour mon fils puisse avoir le plaisir de feuilleter les pages d’un ParaMag à collectionner 😉 Le numérique c’est bien, mais le plaisir de lire sur papier et d’accrocher un poster sur ses murs de chambre ça reste un bonheur qui me semble éternel.
Bon courage, je vous souhaite l’énergie pour rebondir et l’envie de continuer.
BlueSky

Jean-Baptiste LAMOULIATTE

Mon cher ParaMag,
Plus de 30 ans sans argent public, Bravo !
Une belle histoire.
Je te suivrai un peu sur numérique.

Igor T.

 

La mise à jour des messages continue au fur et à mesure des nouvelles arrivées : revenez voir cette page ultérieurement pour en découvrir d’autres !

Si votre message apparait ici, mais que vous ne le souhaitez pas, écrivez-nous pour nous le signaler sur paramag@paramag.fr

Si vous souhaitez vous aussi écrire un message sur le Livre d’or, envoyez votre message sur paramag@paramag.fr

 

Bruno et Michelle Passe, dirigeants de ParaMag, posent avec le tableau réalisé par Bruno Delmas, et vous disent : «MERCI».

408 Nov./Déc. 2021 Sommaire

Dernière édition : Une "spéciale" de 84 pages !

Rubriques
4 Édito
6 Para infos
16 Iconoclaste
74 Bienvenue à bord
79 Petites annonces

Compétition
18 Mondial à Tanay
1ère participation de la France aux championnats du monde de wingsuit acrobatique en Russie
Par Matthieu Brossard

Rassemblement
22 Nancy is Boogie 2021, un cru exceptionnel
Par Michel Carnet, Domitille Kiger et Martial Ferré

Cinéma
28 Jean-Paul Belmondo
De L'Homme de Rio à L'As des As, ses tournages et doublures paras.
Par Bruno Passe

Interview
38 Adrien Gallot
Élève PAC et double champion de France indoor
Interview par Bruno Passe

Voyage
42 Boogie dos Lençois
Un endroit magique, au Brésil.
Par Gregory Crozier

Compétition
46 Championnat de France de PA/voltige à Agen
Par Olivier Brun
49 Championnat de France Handifly et PSV à Orléans
Par Stéphane de Laage
52 1er championnat de France de wingsuit à Chalon
Par Carl Chevalérias

DZ Tour Los Gringos 2021
58 Dijon, Klatovy (République tchèque), Cahors, Frétoy-le-Château, Propriano
Propriano
Par Jérémy Saint-Jean et Pierre Rénié

Compétition
64 Coupe de la ligue d’Occitanie
Étape finale à Bouloc
Par Olivier Brun

L'intégrale ParaMag
66 Naissance du projet
Par Bruno Passe
67 Les souscripteurs
69 Une intrépide époque !
Par Patrick Passe
70 Courrier des lecteurs : ParaMag, c'est vous !

Boutique en ligne

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, accessoires, bijoux, etc.