Accueil » Iconoclaste » Réflexions de l’iconoclaste

Infos

Iconoclaste

Réflexions de l’iconoclaste

Article paru dans ParaMag n°404 de mars/avril 2021

L’AG ELECTIVE DU 10 AVRIL 2021

L’AG élective de la FFP est reprogrammée pour le 10 avril 2021. « Reprogrammée », car la date initiale du 10 décembre avait dû être ajournée du fait que la FFP l’avait uniquement prévue en présentiel. Les jauges sanitaires avaient rendu impossible sa tenue, d’autant que beaucoup n’auraient pas pu ou pas voulu venir, ce qui aurait pu fausser le scrutin.

La FFP a décidé de maintenir une AG en présentiel, mais cette fois-ci elle a prévu une issue de secours avec une AG en distanciel avec vote électronique pour le cas où la situation sanitaire ne permettrait finalement pas de la tenir en présentiel. Le processus de vote électronique avec un prestataire extérieur à la FFP a été validé par la Commission électorale. On peut donc considérer la date du 10 avril comme certaine.

Cela change-t-il quelque chose pour les votants ? Cela peut-il avoir une répercussion sur le vote ? Incontestablement oui, pour une raison bien simple : le vote en présentiel permet aux absents de donner des pouvoirs aux présents tandis que le vote électronique est un vote sans pouvoirs.

Rappelons le système de fonctionnement d’une AG en présentiel tel qu’il était déjà expliqué et analysé dans ParaMag en juin 2020 (« Demain est annulé »), étant précisé que les licenciés ne votent pas mais seulement les associations et sociétés affiliées.

Elles disposent chacune d’un nombre de suffrages proportionnel au nombre de leurs licenciés. Une personne représentant une association à l’AG-présentielle peut avoir un nombre illimité de pouvoirs d’autres associations, mais provenant exclusivement du territoire de sa Ligue d’appartenance. À l’inverse, une personne représentant une société peut avoir un maximum de 3 pouvoirs d’autres sociétés, mais sans limitation territoriale.

En pratique, comment fonctionne l’AG de la FFP ? Prenons l’exemple concret de l’AG du 14 mars 2020. La FFP comprend 56 écoles agréées, selon le compte-rendu moral du président à l’AG du 14 mars. Mais pas seulement. La feuille de présence jointe au compte-rendu de l’AG liste 248 structures affiliées (dont les 56 écoles), mais seules 112 d’entre elles, soit 45%, étaient représentées par un total de 36 personnes.

Ces 112 structures totalisaient 6.180 suffrages. La majorité était donc de 3.090 suffrages. Parmi les 36 personnes présentes à l’AG, les 7 détentrices du plus grand nombre de suffrages grâce aux pouvoirs,  représentaient, avec 3.300 suffrages, plus de 50% du total de suffrages. Il suffisait que ces sept-là votent de manière identique pour emporter un vote. Résumons : 248 structures affiliées, 112 structures représentées, 36 personnes votant, 7 ou 8 personnes détenant la majorité peuvent décider de tout, y compris de la liste qui sera élue.

Ce qui était au départ une solution de facilité, à savoir donner son pouvoir au président de Ligue sans instructions de vote, est devenu au fil du temps une croyance d’obligation statutaire selon laquelle seuls les présidents de Ligues pourraient recevoir des pouvoirs, et que ce serait leur faire offense que de leur donner des consignes de vote. C’est faux : toute personne présente à l’AG peut recevoir des pouvoirs avec des consignes de vote (sans vérification possible de leur bonne exécution).

Le scrutin en présentiel est donc un scrutin concentrant les pouvoirs de voter. Le scrutin par vote électronique à distance est l’inverse : aucun pouvoir, chaque structure doit voter elle-même avec un code d’accès qui lui est propre. Certes, il est possible de communiquer le code à un tiers, mais la concentration est généralement moindre qu’avec des pouvoirs et la participation plus élevée car il est plus aisé de voter en quelques clics que de rédiger, signer, envoyer un pouvoir écrit.

Au moment de la rédaction de cette chronique, on ne sait pas comment se tiendra le scrutin du 10 avril (la FFP annonce une décision mi-mars), et encore moins à quelle liste pourrait éventuellement profiter tel ou tel système. Ceux que le vote et son résultat intéressent et motivent, doivent donc le préparer avec soin et attention, quelle que soit la forme qu’il prendra.

Personnellement étranger à tout désir de pouvoir ou besoin de domination, état d’esprit partagé par mes colistiers, notre ambition principale est de réconcilier les antagonismes, d’apaiser les conflits, de modérer les rivalités, de remiser les jalousies afin de collaborer tous ensemble et de trouver des solutions communes, ambition qui comporte une part d’utopie. Mais on n’a jamais vraiment essayé l’utopie et tout le reste a échoué. Alors, va pour l’utopie.

Pour le comprendre, voici un rappel des vœux que j’avais écrits dans ma 7èmechronique iconoclaste en janvier 2008 :

« Faut-il proférer une année encore la longue litanie des vœux convenus qui constituent un condensé de bonnes intentions et de vœux pieux auxquels plus personne ne prête vraiment attention? Non, non et non! Les vœux de l’iconoclaste doivent être iconoclastes pour respecter l’iconoclasme dont il se réclame. Il faut que ça décoiffe, que des vérités qui ne sont pas bonnes à entendre soient dites. »

« On souhaite donc aux professionnels du voyage et aux professionnels du sport de se déchirer en toute amitié. Qu’ils se fassent une guerre fratricide sans merci. On souhaite aux écoles associatives et aux écoles commerciales une concurrence âpre et amicale où tous les coups sont permis, surtout les plus perfides. Qu’elles se haïssent s’il le faut. On souhaite à la fédération de beaux et amicaux conflits entre les ego de chacun et les fiertés de tous. Que la fange s’abatte sur le parachutisme, que la boue le submerge. Alors seulement, pourra-t-on espérer une renaissance de l’esprit parachutiste. »

« Bien sûr, on ne saurait souhaiter une telle apocalypse et autant de malheurs aux parachutistes. Cependant,qu’ils prennent conscience de l’abîme vers lequel semble s’enfoncer le parachutisme moderne. Alors, de toutes ces bagarres stériles, de toutes ces erreurs historiques, de tous ces égoïsmes exacerbés pourra-t-on espérer une renaissance de l’esprit parachutiste, une vision nouvelle et de haute tenue pour l’avenir. L’amitié, la vraie, celle qui créé la solidarité, pour une ère nouvelle du parachutisme. C’est ce qu’on souhaite aux parachutistes. »

Treize ans et trois présidences plus tard, ces vœux sont demeurés utopiques. Faisons en sorte qu’ils aient été prémonitoires. Pour cela, une équipe nouvelle, la plupart n’ayant jamais été élus fédéraux ce qui permet à ses détracteurs de les qualifier d’inexpérimentés. Après 43 ans de parachutisme, il m’est assez plaisant de passer pour un jeunot de l’année. Il en est de même de mes coéquipiers dont les CV (consultables sur Facebook dans le Groupe « Elections FFP 2020 – Liste YMG) sont copieux et fournis, avec des personnalités fortes animées par le même esprit.

L’utopie au pouvoir pour démontrer le pouvoir de l’utopie. Chiche !
C’est le 10 avril que ça se joue.

 

À lire également, sur le même sujet :

Un message fort : résultats du sondage
(publié le 29 mars 2021)

Élections FFP : sondage ParaMag
(publié le 12 mars 2021)

Élections FFP : Statu quo jusqu’en mars 2021
(publié le 13 novembre 2020)

Élections FFP : Pourront-elles avoir lieu ?
(publié le 16 octobre 2020)

Élections FFP : Deux listes bientôt en lice !
(publié le 8 octobre 2020)

406 Juin/Juillet 2021 Sommaire

Rubriques
4 Édito
5 Para infos
58 Bienvenue à bord
63 Calendrier
66 Petites annonces

Hommage
12 Valerio Antonucci
Une amitié rare entre l’homme et la machine
Par Jean-Philippe Audhuy

Spécial
14 Retour des sauts HALO aux Sables-d’Olonne
D'après une interview de Paul-Henry de Baère

DZ Tour
16 Soltice Boogie à Frétoy-le-Chateau
Par Jeremy Saint-Jean, des Los Gringos

Destination
18 Première au-dessus de l’enfer vert
D’après une interview de Laurent Billet

Record
22 Le record de France de Freefly 2021 se prépare !
Par Pierre Rénié, des Los Gringos

Technique
26 J'évite l'accident
Connaître les facteurs qui nous placent dans la zone de danger
Par Patrick Passe

Première
34 Wingsuit tandem
Une expérimentation par Skyvibration
Interview de Vincent Descols, par Bruno Passe

Historique
42 M30, le dinosaure du ciel
Par Bruno Passe, d'après Francis Heilmann, et avec la collaboration de Françoise Hurlin
54 Naissance et disparition d'E.F.A.,
un des premiers fabricants français de parachutes
Par Bruno Passe

Boutique en ligne

S'abonner à Paramag
en quelques clics

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, DVD, fringues, accessoires, bijoux, etc.