Accueil » Championnats de France » FS’Cup et Championnat de France VR-8

Actus

Championnats de France, Compétition, Soufflerie

FS’Cup et Championnat de France VR-8

Compétition internationale chez Weembi, à Lille-lesquin

Podium championnat de France VR-8. Photo Bruno Passe

Les 29 et 30 avril dernier, c’est une compétition atypique de vol relatif en soufflerie qui s’est déroulée dans la soufflerie Weembi, à Lille-Lesquin, dans le nord de la France. Et bien que le vol relatif soit parfois considéré comme une discipline “old school”, cette compétition était originale et moderne à plus d’un titre.

Par Bruno Passe

Atypique parce que c’est une double rencontre : nationale et internationale, avec un classement championnat de France et des classements coupes internationaux.

Originale parce que le format de la compétition est spécial, un multi format en fait qui est rendu possible par la grande taille de cette veine de 17 pieds de diamètre à Weembi, soit 5,2 mètres. Une taille unique en France, et rare en Europe, la seule qui permette d’organiser du VR-8. Et lorsque des organisateurs ont réussi à réunir un panel de 10 équipes à 8, il est assez simple d’aligner en parallèle des équipes à 4.

C’est ainsi qu’il y eut cinq classements : VR-8 championnats de France avec 4 équipes, VR-8 open avec 10 équipes, VR-8 N2 avec 2 équipes, VR-N1 avec 7 équipes et VR-4 N2 2 équipes.

Le calcul est vite fait, en tenant compte des doubles appartenances, ce sont largement plus de 100 compétiteurs/trices qui étaient engagé(e)s.

Unique parce que cette participation, en plus d’être importante et internationale, était intergénérationnelle, et pas seulement en terme d’âge, mais aussi en terme de niveaux techniques grâce aux catégories N2. Dans certaines équipes N2, on trouvait de très jeunes relativeurs et relativeuses, certain(e)s avec moins de 200 sauts d’avion.

Unique donc cette compétition où des tout(e)s jeunes pouvaient côtoyer de grands parachutistes internationaux tels que Marco Arrigo (athlète de haut niveau italien, compétiteur et coach), Brian Krause (athlète de haut niveau américain, compétiteur et coach), Dieter Kirsch (compétiteur et coach en grande formation), Ian “Milko” Hodgkinson (athlète de haut niveau anglais, compétiteur et coach en grande formation) aux côtés de “nos” compétiteurs français, dont certains champions du monde, ex-membres ou actuels membres des équipes de France.

Moderne ce jugement en direct, mise en place par la FFP qui possède en la matière une solide expérience. Le staff des juges était composé de Amadou Leye (chef juge), Catherine Chalendon, Thierry Courtin, Yves et Christine Letourneur. Yves-Marie Guillaud a commenté : “De nombreux compétiteurs et compétitrices sont venus remercier et féliciter les juges pour leurs jugements en direct, mettant en avant l’intérêt de connaître leur résultat immédiatement à l’issue de leur prestation.

Mieux, et plus significatif, des étrangers (USA, Hollande, Allemagne, Italie) les ont également remerciés, et ont manifesté leur intérêt pour le jugement en direct que seule la France pratique. Ils ont souligné que c’était l’avenir et que cette méthode devrait être utilisée dans leurs pays respectifs et à l’international.

Le système est exigeant pour les juges, et il faut les remercier vivement pour leur implication. Tout n’est pas parfait, et il faut que tout le monde travaille à son amélioration qui semble bien représenter l’avenir. Une innovation française.”

Originale, moderne et unique, la surprise de fin de compétition, une manche “bonus” sous forme de gymkhana par équipe de 2 tirées au sort.  Une course contre la montre où les figures de VR-2 s’alternent avec des touch&go à faire sur des repères placés le long des parois en verre. Tout le monde s’est pris au jeu, pour le fun, ou pour gagner un joli t-shirt Weembi !

D’autres adjectifs peuvent encore enrichir la façon de décrire cette compétition…

Symbolique par le choix du nom des six équipes internationales, en soutien à l’Ukraine : Stand for Kyiv, Stand for Kharkiv, Stand for Odessa, Stand for Mariupol, Stand for Chernihiv et Stand for Lviv.

Engagée par la présence de la toute jeune équipe de France féminine de VR-4, Nepthys France, qui s’est confrontée à quelques équipes N-1, certes constituées sur place, mais constituées à haut niveau. L’équipe de France sort victorieuse de cette confrontation, avec une moyenne 23,6 points et 4 points d’avance devant ses poursuivants, l’équipe Weembi Unicorns.

Partagée par ses moments forts en émotions, lors des dernières manches que l’on peut vivre ensemble et en direct, y compris avec les juges.

En conclusion, on peut écrire avec assurance que malgré une trop longue période d’abstinence liée à la crise sanitaire, les compétiteurs et les organisateurs n’ont pas “perdu la main”. L’entreprise Weembi, en s’appuyant sur son savoir-faire des grands événements organisés précédemment chez elle (championnat du monde FAI en 2019, plusieurs éditions des Weembinamic et des championnats de France) signe un nouveau succès. Pour y parvenir, elle met en œuvre à la fois son staff professionnel et une équipe de bénévoles locaux, un peu comme cela se fait sur certains grands centres de parachutisme. Cette double collaboration entre le monde professionnel et le monde associatif s’applique également au niveau national avec ce partenariat efficace auquel nous avons assisté entre la FFP et Weembi. Bravo à toutes et à tous !

∗∗∗∗∗∗∗∗

 

RÉSULTATS

Podium championnat de France VR-8. Photo Bruno Passe

Championnat de France VR-8
1 – Unexpected Weembi Team (228 points)
Sylvie Normand, Elisa Camproux, Pamela Lissajoux, Julien Losantos, Christine Malnis, Emmanuelle Nicols, Bruno Perin et Elise Poindron
2 – After 8 Weembi (227 points)
Alexandre Rondelaere, Cyrille Aguinet, Mathias Barbaste, Guillaume Dubois, Laura Duveau, Benedicte Joly, Alexandra Petitjean et Jessica Thebault
3 – Les Souillonnes (195 points)
Julien Degen, Alice de Brem, Nicolas Ducrocq, Philip Jenks, Elizabeth Kennedy, Benjamin Perreaux, Alban Rumolo et Katherine Semennikova
4 – Otter 2.0 (194 points)
Fabrice Blouin, Virginie Balanca, Pierre Collet, Cindy Delbergue, Celine Guntz, Myriam Majdoub, Erwan Pouliquen et Clement Tournaire

∗∗∗∗∗∗∗∗

Podium VR-4 N1. Photo Bruno Passe

VR-4 N1
1 – Nepthys France Feminin (236 points)
Gaelle Giesen, Pamela Lissajoux, Elise Poindron et Jessica Thebault
2 – Weembi Unicorns (232 points)
Federico Angelotti, Alessandra de Rango, Julien Degen et Mathieu Quizy
3 – Nice Odin Weembi (222 points)
Julien Losantos, Elisa Camproux, Julien Degen et Erwan Pouliquen
4 – The Monaco MAT Team (213 points)
Stephane Mattoni, Noe Mattoni, Tom Mattoni et Mathieu Quizy
5 – Magics Weembi St Flo (194 points)
Sylvie Normand, Christine Malnis, Emmanuelle Nicols et Bruno Perin
6 – Anosteke – Weembi (156 points)
Pauline Cappelaere, Sébastien André, Thomas Misztal et Loïc Vieira
7 – Les Hérissons (143 points)
Nicolas Vons, Jean Pierre Roussanides, Maud Serve et Arnaud Wrede

VR-4 N2
1 – Les Bones Nancy (116 points)
Benedicte Joly, Marina Ettinger, Camille Kauffmann et Dana Zanoune
2 – Fire Fist (61 points)
Matthieu Paratte, Anthony Callaert, Isabelle Sabaty et Gregory Sebadelha

∗∗∗∗∗∗∗∗

Podium Coupe VR-8 Open. Photo Bruno Passe

VR- 8 Open
1 – Stand for KYIV (232 points)
Martial Ferre, Petra Baranfanger, Jerome Heritier, Paul Hofstee, Pal Kolbenstvedt, Ericson Seth, Uwe Soppa et Henning Stumpp
2 – Unexpected Weembi Team (228 points)
Sylvie Normand, Elisa Camproux, Pamela Lissajoux, Julien Losantos, Christine Malnis, Emmanuelle Nicols, Bruno Perin et Elise Poindron
3 – After 8 Weembi (227 points)
Alexandre Rondelaere, Cyrille Aguinet, Mathias Barbaste, Guillaume Dubois, Laura Duveau, Benedicte Joly, Alexandra Petitjean et Jessica Thebault
4 – Stand for KHARKIV (213 points)
Martial Ferre, Raphaëlle Barbien Saint Hilaire, Derek Cornelius, Les Dalziel, Nikos Pavlidis, Jean Pierre Roussanides, Pauline Staal et Claudia Stratermans
5 – Les Souillonnes (195 points)
Julien Degen, Alice de Brem, Nicolas Ducrocq, Philip Jenks, Elizabeth Kennedy, Benjamin Perreaux, Alban Rumolo et Katherine Semennikova
6 – Otter 2.0 (194 points)
Fabrice Blouin, Virginie Balanca, Pierre Collet, Cindy Delbergue, Celine Guntz, Myriam Majdoub, Erwan Pouliquen et Clement Tournaire
7 – Stand for ODESSA (189 points)
Brian Krause, Sébastien André, Denis Berat, Cathy Brown, Frank Holzner, Mickael Rumolo, Maud Serve et Nicolas Vons
8 – Stand for MARIUPOL (138 points)
Marco Arrigo, Ulrike Borngräber, Paolo Giazzi, Jens Gronemeyer, Rob Maas, Brian Mugabe, Ines Tesch et James Wallace-Dunlop
9 – Stand for CHERNIHIV (108 points)
Dieter Kirsch, Philippe Chadapaux, Jérome Faure, Oksana Golubtsova, Steven Lemazou, Stephan Munchow, Dieter Sieweke et Hajo Wolf
10 – Stand for LVIV (95 points)
Ericson Seth, Thierry Deville Duc, Ian Hodgkinson, Gilles Moiroud, Peter Muusers-Meeuwsen, Yvette Niele, Rob Schonenberg et Rob Van Rijssel

VR-8 N2

Équipe VR-8 N2 “Le Hardeuses” – Photo Weembi

1 – Les Hardeuses (109 points)
Julien Degen, Robin Duquenne, Audrey Grost, Mickael Lalmand, Benjamin Perreaux, Aurélien Poulet, Gregory Thetten et Pierre Jean Vandoorne
2 – Weembi’s Pink Rabbits (95 points)
Perrine Laboureur, Julien Degen, Sabrina Francois, Audrey Grost, Sabrina Limousin, Emilie Loir, Alizée Monart et Isabelle Sabaty

Équipe VR-8 N2 “Weembi’s Pink Rabbits” – Photo Weembi

∗∗∗∗∗∗∗∗

Parmi les rencontres de ce grand rendez-vous…

Autres rencontres originales sur cette compétition :
– celle entre Yves-Marie Guillaud (à droite sur la photo), président de la FFP, qu’on ne présente plus, et qui était venu : représenter la fédération, soutenir (moralement) les juges FFP et visiter les deux centres agréés les plus proches : Lille-Bondue et Lens et Henning Stumpp, président de la DFV, fédération allemande de parachutisme, engagé au sein du comité directeur depuis 1998, président depuis 2015, ex-membre de l’équipe nationale allemande de FS de 1994 à 2011, titulaire de nombreux titres de champion national, participations aux championnats du monde et records. Et compétiteur engagé dans l’équipe vainqueur du classement VR-8 open : Stand for Kyiv !
– celle avec Paolo Giazzi, membre de l’équipe à 8 “Stand for MARIUPOL” (voir photo ci-dessous), menée par son compatriote italien Marco Arrigo. Paolo (3ème en partant de la gauche sur la photo) est aussi le dirigeant de la société Parasport Italia, et il prend visiblement toujours plaisir à pratiquer le vol relatif de compétition !

Équipe VR-8 N1 “Stand for MARIUPOL” – Photo Weembi

∗∗∗∗∗∗∗∗

À voir ou à revoir

Les manches à 8 étaient visibles en direct sur YouTube depuis la caméra verticale de la veine. Voici le lien qui compile les 7 heures d’images vidéos : https://youtu.be/KchUFx9UNfc

∗∗∗∗∗∗∗∗

Retour en haut de page

Boutique en ligne

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, accessoires, bijoux, etc.