Accueil » Compétition » Aerokart fête ses 20 ans

Actus

Compétition, Soufflerie

Aerokart fête ses 20 ans

L’anniversaire d’un complexe hors normes

L’équipe d’Aerokart est réunie pour célébrer les 20 ans de la société. Photo Aerokart

Le jeudi 22 septembre 2022, à Argenteuil, le complexe de loisirs Aerokart célébrait son 20e anniversaire lors d’une soirée ayant pour thème l’univers du cinéma.

Par Bruno Passe

Précurseur du vol en soufflerie, Aerokart a ouvert ses portes, il y a 20 ans de cela, sur un concept innovant qui alliait deux activités en mode indoor : chute libre et karting. La toute jeune entreprise misait gros dans ce complexe hors normes à l’époque, un pari un peu fou, dont on peut dire aujourd’hui qu’il est complètement réussi.

FLASH-BACK et DATES MARQUANTES

Le 5 septembre 2002, Aerokart s’ouvrait au grand public qui pouvait alors découvrir une des plus grandes pistes de karting indoor d’Ile de France et le premier simulateur de chute libre français accessible au public.

D’entrée de jeu, Aerokart s’était doté d’une soufflerie novatrice, qui allait devenir rapidement la toute première soufflerie sportive de chute libre indoor de France.

Montage photos publié en double page et en avant-première dans ParaMag pour présenter l’ouverture d’Aerokart, en septembre 2002. C’était un événement important dans le paysage parachutiste français. Le montage montre les infrastructures – intérieur et extérieur – et les activités proposées – karting et vol en soufflerie, VR-4 et déjà du freefly, avec Didier Moinel Delalande (frère d’ Emmanuel), en vol tête en bas. Photos Bruno Passe – Montage Boris Jorand

Dimensions de la veine, puissance des moteurs, situation en région parisienne, concept mixte avec l’installation du karting en parallèle, les atouts ne manquaient pas et le succès fut immédiat aussi bien chez les pratiquants parachutistes que chez les candidats au baptême de chute libre. L’idée d’avoir associé une piste de karting au simulateur de chute libre, le tout dans un établissement haut de gamme capable d’accueillir des groupes de 10 à 300 personnes se révéla rapidement être un succès.

Voici comment se présentait la veine d’air lors de l’ouverture en 2002. Photo Aerokart

En mars 2003, la première compétition de vol relatif en soufflerie était organisée à Aerokart, une première mondiale à l’initiative de Veloce (Manu Ars et Martial Ferré) et des dirigeants du complexe Aerokart. C’était le début d’une longue série de compétitions régionales, nationales et internationales, à Argenteuil.

Progressivement, les parachutistes sportifs et militaires commençaient à voir en la soufflerie un moyen presque incontournable de parfaire leur entraînement individuel et en équipe. De plus, le site d’Argenteuil étant idéal pour accueillir les nombreux baptêmes, qu’ils soient individuels ou en groupe, séduisait déjà régulièrement les comités d’entreprise, lassés des concours de paintball, des circuits automobiles ou d’accrobranche.

En 2002, la veine se divisait en deux parties coniques : le diamètre de la partie haute mesurait 4,90 mètres. En avril 2002, avant même l’ouverture de la soufflerie au public, un vol relatif à 8 y était réalisé pour la première fois. Les participants étaient l’équipe féminine Envie d’Ailes, Manu Ars, Philippe Archambault, Martin Ciekala et William Hamouchi. Photo Bruno Passe

Entre l’ouverture de 2002 et la fermeture provisoire de juillet 2007 (pour cause de travaux dans la soufflerie, voir ci-dessous), Aerokart a accueilli 29.000 clients et organisé 122.000 sessions de vol d’une durée de 2mn30. Les clients étaient issus des entreprises pour 50%, du grand public pour 30% et du milieu parachutiste pour 20%. En revanche, en termes de sessions de vol, la répartition était tout autre puisque les parachutistes représentaient 60% des créneaux consommés contre 25% pour les entreprises et 15% pour le grand public.

Voici comment se présentait la piste de karting indoor lors de l’ouverture en 2002. Photo Bruno Passe

En travaux, de juillet à novembre 2007… En quelques années, la technologie et la pratique ont évolué rapidement en ce qui concerne le vol en soufflerie. Au moment de l’ouverture d’Aerokart, d’autres concepts performants existaient déjà aux États-Unis et de nouveaux se sont développés ensuite. Le leader en la matière se nommait SkyVenture. Aerokart devait donc réagir pour faire face à cette concurrence.

En outre, le concept innovant d’Aerokart se révéla progressivement inadapté aux nouvelles techniques de chute tridimensionnelles et au volume important de baptêmes de chute libre absorbé par l’entreprise.

Le concept de la veine d’air ouverte, entourée d’une margelle en mousse et d’un filet circulaire rendait la circulation difficile entre l’intérieur et l’extérieur du simulateur, engendrant une perte de temps et d’énergie considérable. La présence même de la margelle et du filet était une source de déventement et d’inconfort, représentant une perte de l’espace de vol utilisable.

Enfin, l’absence de variateur était un handicap considérable à cause du manque de souplesse dans la puissance du flux d’air qui restait constant quels que soient le gabarit et l’expérience des pratiquants. Le concept initial devait permettre de voler au choix sur 8, 10 ou 12 moteurs et de varier ainsi les vitesses de chute. Ce système se révéla inadapté, car la variation liée à l’allumage ou l’arrêt de deux moteurs était beaucoup trop importante par rapport aux besoins, elle nécessitait trop d’inertie (l’allumage de moteurs supplémentaires prenait environ 1mn) et ne pouvait pas être répétée un trop grand nombre de fois dans une journée.

Il fallait donc créer un nouveau produit pour répondre aux attentes des pratiquants (confirmés, élèves et moniteurs), pour faire face à la concurrence et c’était le but des travaux effectués en 2007. Ils ont duré de juillet à novembre.

L’ouverture de la nouvelle soufflerie, en mi-novembre, a vu la mise en place d’un variateur de vitesse, de parois rigides, d’un filet rigide en limite basse de la veine, de l’agrandissement de la zone de vol sur deux étages, etc. Ces nouveautés apportaient radicalement plus de confort pour les moniteurs, pour les baptêmes et la possibilité de pratiquer le vol en 3D. Une nouvelle ère s’ouvrait pour la soufflerie Aerokart !

En juillet 2013, l’AK’Démie voyait le jour et Aerokart accueillait des sélections inédites. Objectif : créer deux équipes d’enfants en vol relatif. Le but était de leur faire découvrir l’engagement sportif, la vie en équipe et bien entendu de leur apporter une belle progression technique dans une bonne ambiance.

Ce projet novateur a rapidement réuni une trentaine d’enfants âgés de neuf à douze ans, tous venus pour tenter leur chance. Quelques semaines plus tard, la liste des dix lauréats était rendue publique : l’AK’Démie était lancée par Aerokart !

Les 10 enfants de l’AK’Démie, en 2013, de gauche à droite : Astryd Casimir, Dorian Emeraud, Camille Paillard, Tom Mattoni, Nicolas Mary, Noah Bereaux, Kylian Forsans, Elliot Massier, Mateo Limnaios, Valentin Vazille. Les coaches étaient Marin Ferre et William HamouchiPhoto Aerokart

L’AK’Démie, c’était initialement un projet sur deux ans : la création d’une équipe sportive avec l’objectif de participer aux meilleures compétitions nationales et internationales de vol relatif à 4 indoor. Les enfants étaient encadrés par des parachutistes de haut niveau et Aerokart mettait à disposition des heures de vol sponsorisées.

Dès 2013, les dix enfants sélectionnés ont commencé à s’entraîner assidument avec pour premier objectif le championnat de France indoor 2014 en N2. L’ambition, si le niveau atteint était satisfaisant, était la N1 en 2015 et la participation à d’autres compétitions internationales de haut niveau. Et l’objectif a été atteint.

En presqu’une décennie, l’AK’Démie a formé des champions dont certains ont été sélectionnés ou sont toujours actuellement en équipe de France.

Tom Mattoni et Mathieu Quizy (au centre gauche sur la photo) se sont classés quatrièmes, avec l’équipe de France de VR-4 Open, lors des championnats du monde qui se sont déroulés à Eloy (Arizona) du 10 au 26 octobre dernier. À leurs côtés : Alban Rumolo (extrême gauche), Damien Gouriou (centre droite) et David Ricard (vidéoman, extrême droite). Photo FAI

C’est le cas de :

Tom Mattoni, actuel membre des équipes de France de vol relatif à 4 open et de vol relatif à 4 open en soufflerie, multi-médaillé national et international, champion du monde 2017 en VR-4 junior en soufflerie,

Mathieu Quizy, actuel membre des équipes de France de vol relatif à 4 open et de vol relatif à 4 open en soufflerie, multi-médaillé national et international,

Cameron Malié et Oscar Massier, actuels membres de l’équipe de France de vol relatif à 4 open en soufflerie, multi-médaillés national et international, champions du monde 2017 en VR-4 junior soufflerie,

Adrien Gallot, actuel membre de l’équipe de France en dynamic 2-way (équipe France 1), championne de France 2022,

Mateo Limnaios, actuel membre des équipes de France en dynamic 4-way (D4W), dynamic 2-way (équipe France 1) et freefly (équipe France 2), multi-médaillé national et international, champion du monde 2019 en dynamic 4-Way (SF) et tout récemment sacré champion du monde de freefly, avec son équipe, lors des championnats qui se sont déroulés à Eloy (Arizona) du 10 au 26 octobre dernier, bravo à lui !

L’équipe de France 2 de freefly, sacrée championne du monde lors des championnats qui se sont déroulés à Eloy (Arizona) du 10 au 26 octobre dernier. De gauche à droite : Mateo Limnaios, Noë Pottier et Pierre Wolnik (vidéoman). Photo FAI

Presque dix ans après sa création, l’AK’Démie fonctionne toujours très bien ! Les équipes AK’Démie – car il y en a plusieurs, avec désormais la discipline du freefly qui est présente – montent régulièrement sur les podiums des compétitions nationales et internationales, et parfois devant les équipes d’adultes.

En 2022, les trois équipes de vol relatif de l’AK’Démie (voir photos ci-dessous) ont pu reprendre les entraînements de façon régulière.

L’équipe AK Démie 2 est composée de : (de gauche à droite sur la photo) Logann TROUSSIER, Eliott HAMOUCHI SIMONS, Thomas WILLIG.

L’équipe AK Démie 1 est composée de : (de gauche à droite sur la photo) Cameron MALIE, Eliot RIGAZIO, Noé MATTONI, Oscar MASSIER.

L’équipe AK Démie Espoirs est composée de : (de gauche à droite sur la photo) Alexia GOSSET, Margaux FORSANS, Auryan CASIMIR.

En 2016, le Winscape ouvrait chez Aerokart qui s’est agrandi pour mettre en place cette nouvelle activité : un jeu d’aventure et d’évasion sur plus de 1000m2, accessible à partir de 8 ans. L’objectif était de positionner l’entreprise sur la nouvelle tendance des «escapes games – actions games».

Par groupes de trois à six personnes, les participants sont plongés dans l’univers d’un centre de recherches spatiales hyper sophistiqué, dans des décors futuristes. Ils ont le choix entre deux parcours différents regroupant six salles avec des épreuves de logique et physiques. L’objectif : s’évader le plus rapidement possible. L’esprit d’équipe leur est nécessaire pour ressortir victorieux de ces 60 minutes de jeu qui s’articule comme un Fort Boyard spatial.

À l’occasion de ces travaux, la piste de karting était aussi entièrement refaite avec un nouveau tracé plus compétitif.

En octobre 2018, Aerokart lançait Virtual Laser, un tout nouvel espace de réalité virtuelle proposant une technologie encore unique en France, pour une immersion plus vraie que nature.

Première surprise qui attendait les invités à cet anniversaire, à l’entrée du complexe : la Batmobile de 1989, utilisée sur le tournage de Tim Burton. Photo Aerokart

JOYEUX ANNIVERSAIRE !

«Aerokart est depuis 20 ans un projet novateur dans sa globalité, puisqu’il associe les sensations avec le haut de gamme. Aerokart permet à chacun(e) de vivre un moment unique, fédérateur, exceptionnel et inoubliable !» déclarait Emmanuel Moinel Delalande, fondateur d’Aerokart, lors de la soirée d’anniversaire du 22 septembre dernier, réunissant plus de 200 invités.

Lors de cet événement organisé sur le thème du cinéma, Aerokart a eu le plaisir d’exposer à ses convives, entre autres surprises, la Batmobile de 1989, unique en Europe, utilisée sur le tournage de Tim Burton ainsi que le taxi marseillais le plus célèbre du grand écran.

Si le karting en intérieur et la chute libre en soufflerie restent les marques de fabrique de l’établissement de loisirs, Aerokart a su maintenir au fil des ans sa position d’avant-gardiste en intégrant les activités phares décrites ci-dessus.

Deuxième surprise pour cet anniversaire : le taxi marseillais le plus célèbre du grand écran, trônant à côté de la piste de kart. Photo Aerokart

En se réinventant sans cesse pour s’imposer dans un univers devenu ultra-compétitif, les activités «made in Aerokart» attirent un large public toujours au rendez-vous 20 ans après, et avec plus de 60 000 visiteurs par an.

Aujourd’hui, Aerokart ambitionne de développer ses produits et de poursuivre sa stratégie d’innovation pour offrir toujours plus de nouvelles expériences à ses clients. Une nouvelle activité s’apprête d’ailleurs à voir le jour courant 2023. À suivre…

Emmanuel Moinel Delalande, fondateur d’Aerokart, coupe le gâteau lors de la soirée d’anniversaire du 22 septembre 2022. Photo Aerokart

La cerise sur le gâteau…

Quel plus beau cadeau qu’une nouvelle médaille d’or, arrivée quelques jours après cette soirée d’anniversaire ? Lors des championnats du monde qui se sont déroulés à Eloy (Arizona) du 10 au 16 octobre dernier, Éric Philippe (dit «Sushi»), moniteur Aerokart et membre de l’équipe de France de pilotage sous voile, a gagné la médaille d’or au combiné par nation, dans cette discipline, et avec son équipe. Cela fait un champion du monde de plus chez Aerokart, bravo à lui !

Éric Philippe, membre de l’équipe de France de pilotage sous voile qui a gagné la médaille d’or au combiné par nation lors des championnats du monde 2022 qui se sont déroulés à Eloy (Arizona), du 10 au 26 octobre. Photo FAI

∗∗∗∗∗∗∗∗

Quelques chiffres clés
• Plus de 16000m2 d’espaces modulables
• Capacité d’accueil de 650 personnes
• 7 salles de restauration et séminaire pouvant accueillir de 10 à 450 personnes
• 500 mètres de piste de karting sur 5 à 7 m de large, les pointes de vitesse peuvent monter à 70 km/heure.
• 38 karts adultes, 16 karts enfants, un kart biplace.
• Plus de 435 000 km parcourus sur la piste de karting
• Plus de 30 000 heures de vol
• Près de 10 000 événements organisés
• Plus de 25 activités ludiques sur demande

∗∗∗∗∗∗∗∗

À lire également
• Article en avant-première sur l’ouverture de 2002 : «Aerokart», paru dans le ParaMag n°180 de mai 2002 (en page 48),
• Article sur l’ouverture au public de 2002 : «La soufflerie Aerokart» paru dans le ParaMag n°187 de décembre 2002 (en page 38),
• Article sur les débuts de l’AK’Démie : «AK’Démie : déjà six mois d’aventure !», paru dans le ParaMag n°320 de janvier 2014,
• Article sur la première compétition de vol relatif en soufflerie organisée à Aerokart, en mars 2003, «Challenge International Aerokart», paru dans le ParaMag n°192 de mai 2003 (en page 20),
• Article sur la troisième édition du Challenge International Aerokart, paru dans le ParaMag n°215 d’avril 2005. 32 équipes (dont la fameuse équipe belge Hayabusa) participaient à cette rencontre, qui préfigurait déjà les premiers championnats de France indoor.

∗∗∗∗∗∗∗∗

Retour haut de page

Boutique en ligne

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, accessoires, bijoux, etc.