Accueil » Infos » “Surf dock” en XRW

Infos

Paramag, Wingsuit

“Surf dock” en XRW

Histoire d'une photo originale pour une couv' spéciale

Notre édition spéciale de 16 pages, publiée en partenariat avec la FFP, comporte une photo de couverture originale : le XRW “surf dock”. Elle a été réalisée avec un prolongateur installé sur le casque d’Alex Swindle, le wingsuiter qui se fait un selfie en 3D. Bien qu’une telle installation soit déconseillée dans la pratique courante, voire dans certains cas interdite, l’utilisation d’un prolongateur en tant que support de caméra, mixé ici avec la pratique de XRW, apporte une photo hors du commun.

Le XRW (vol relatif extrême) est né de l’interaction entre deux disciplines modernes : la wingsuit et le canopy piloting.

Les premiers appontages entre wingsuit et voile ouverte ont été effectués sur Luigi Cani équipé de prototypes Icarus NZ Aerosport : la VX-39 ou la JVX-37. Le tout premier appontage fut réussi en 2005 avec Loic Jean-Albert. D’autres appontages furent ensuite réalisés en 2008 avec Jeb Corliss et Tim Rigby. C’était toujours durant le tournage de films pour le sponsor Go Fast.

D’autre parachutistes de l’extrême ont ensuite tenté des appontages encore plus engagés, comme le “stack”. Si l’on compare cela au voile contact, il s’agit d’une formation en “pile”, l’un au-dessus de l’autre ; si l’on compare cela à une discipline en chute, il s’agit d’un “surf humain”, le parachutiste du dessus (en position verticale) est grippé par les pieds sur le corps de celui du dessous (en position horizontale).

Le premier appontage en stack a été réalisé en avril 2010 par Jonathan Tagle et Jeff Nebelkopf (Cf. ParaMag n°277 de juin 2010).

Cette pratique est restée confidentielle, mais l’Américain Niklas Daniel (Axis Flight School, basée à Eloy, Arizona) continue de l’explorer. Avec ses coéquipiers Alex Swindle et Johnny Gunn, ils ont mis au point un programme de figures expérimentales qu’ils font encore évoluer. On le trouve sur le site www.axisflightschool.com

À noter qu’Axis a créé un générateur de tirage (figures) qui s’applique au XRW (voir illustration ci-dessus) mais aussi à d’autres disciplines plus “classiques” : VR-2, 4, 8 et 16, VRV à 4 et à 2.

“Je pense que cette discipline mettra un bon bout de temps avant de devenir une discipline nationale ou mondiale, mais pour le moment on s’amuse avec ça !” comment Niklas Daniel, confortablement “posé” sur le dos d’Alex Swindle.

Niklas Daniel (Axis Flight School, basée à Eloy, Arizona) Alex Swindle et Johnny Gunn en séquence XRW à 3.

 

370 Mars 2018 Sommaire

Rubriques
4 Édito
6 Para infos
16 Vu sur Internet
19 Calendrier
20 Iconoclaste
58 Bienvenue à bord
66 Petites annonces

Compétition
22 Wind Games : 5ème édition !
Interview de Stéphane Fardel, team Babylon, par Bruno Passe.
Et avec la participation de Jeremy Saint Jean - Team Los Gringos

Voyage
30 Des paras au paradis de la plongée
Parachutisme dans la mer des Caraïbes
D’après une interview de Bruno Brokken

REX
40 Hameçonnage du secours
À une poignée de secondes de l'impact
Interview de Jean-Marc Seurin

Matériel
46 Le R.S.L. : piège à retardement ou ange gardien ?
Par Benjamin Loriou, avec la participation de Bruno Passe

Boutique en ligne

S'abonner à Paramag
en quelques clics

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, DVD, fringues, accessoires, bijoux, etc.