Accueil » Compétition » Paraski Worldcup Series

Infos

Compétition

Paraski Worldcup Series

Deux Françaises ont participé aux deux premières étapes

Photo Deborah Ferrand

Article paru dans notre édition ParaMag n°382 de Mars 2019

Le circuit de paraski Worldcup Series 2019 se déroule en quatre étapes : trois coupes du monde et un championnat du monde :
– Disentis en Suisse du 25 au 27 janvier,
– Ponte di Legno en Italie du 8 au 10 février,
– Bad Leonfelden en Autriche du 15 au 17 février,
– Vrchlabí en République tchèque du 26 février au 3 mars.

Daniel Ferroni et Déborah Ferrand, les deux françaises engagées sur l’étape suisse et l’étape italienne du circuit paraski Worldcup Series. Photo Déborah Ferrand

Le championnat du monde de paraski était en cours au moment de notre bouclage. Deux Françaises ont participé aux deux premières étapes coupe du monde en Suisse et Italie : Deborah Ferrand et Danielle Ferroni. La discipline se porte bien avec six équipes, 49 compétiteurs (35 hommes, 8 femmes, 6 juniors) en Italie et treize équipes, 49 compétiteurs (44 hommes, 8 femmes, 4 juniors) en Suisse.

En Italie, les compétiteurs se sont départagés sur 4 manches de PA et 2 slaloms à ski. Deborah Ferrand se classe 3ème en PA et 5ème au combiné individuel. Le classement par équipe est : 1 – Autriche (205), 2 – Russie (299), 3 – Italie (306)

À suivre avec le championnat du monde en République tchèque. Résultats complets sur www.paraski.org

Arrivée de Daniel Ferroni sur la cible inclinée, en Italie. Photo Déborah Ferrand

Pour les lecteurs de ParaMag, Deborah Ferrand fait un rappel technique et une approche historique de cette discipline peu connue en France.

“Cette discipline hivernale de compétition est le combiné de six sauts de précision d’atterrissage et de deux descentes de slalom géant à ski. Le chronomètre en ski sert de temps de référence et vient s’ajouter aux centimètres cumulés en précision d’atterrissage, pour calculer le combiné individuel et en équipe. Il n’y a pas de podium en PA ou en ski, mais un podium unique au combiné. La cible est inclinée entre 25° et 35°.

D’après les “anciens”, le paraski trouverait ses origines dans le sauvetage aérien. Cette technique était utilisée par des paras-sauveteurs qui larguaient leur matériel (skis, barquette…) à basse hauteur,  puis prenaient de l’altitude avec l’avion pour sauter, se posaient à côté de leur matériel pour ensuite descendre à ski et porter secours. C’était avant l’utilisation des hélicoptères, lorsque l’endroit ou la technique ne permettait pas un atterrissage à ski avec l’avion. Cette technique serait ensuite devenue une discipline sportive.”

Arrivée de Déborah Ferrand sur la cible inclinée. Photo Déborah Ferrand

 

382 Mars 2019 Sommaire

Rubriques
4 Para infos
11 Iconoclaste
12 Courrier des lecteurs
58 Bienvenue à bord
66 Petites annonces

BASE jump
14 Premières au Drakensberg
En Afrique du Sud, avec la Red Bull Air Force

Récit
17 Skydive Lanka : Aventure et para au Sri Lanka
Par Patrick Mercier

Compétition
20 Wind Games : 6ème édition
Par Jeremy Saint-Jean - Team Los Gringos
23 Coupe de France VR à Aérokart
Par Martial Ferré

International
26 Réunion CIP 2019, à Lille
Par Bruno Passe

Première
Volcan l'a pété !
34 Première au Piton de la Fournaise
Interview de Sébastien Chambet et Fred Creusot

International
40 Le musée international du parachutisme, un grand projet ayant le vent en poupe
Par Patrick Passe
44 Patrick de Gayardon au temple de la renommée
Par Bruno Passe

Vie fédérale
48 "Mais où est Daniel Grand ?"
Reportage sur le congrès technique de la FFP
Par Yves-Marie Guillaud
51 Atelier plieurs/réparateurs
Par Benjamin Loriou

Technique
54 Comment avoir de bonnes ouvertures en wingsuit !
D'après une interview de Stéphane Zunino

Boutique en ligne

S'abonner à Paramag
en quelques clics

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, DVD, fringues, accessoires, bijoux, etc.