Accueil » Compétition » Coupe du monde de wingsuit

Infos

Compétition

Coupe du monde de wingsuit

À Ravenna, en Italie

Le podium coupe du monde en vol de performance. Photo wingsuitworldcup2019.com

 

La troisième coupe du monde FAI de vol en wingsuit s’est déroulée à Ravenna, en Italie, du 23 au 31 août dernier. Elle était doublée en parallèle du premier championnat d’Europe de la discipline. Deux catégories cohabitent dans cette discipline FAI : le vol acrobatique, discipline par équipe (deux performeurs et un vidéoman), et le vol de performance, discipline individuelle.

Rappelons que le règlement du vol acrobatique est proche de celui du freefly, avec deux performeurs évoluant devant un vidéoman pour exécuter soit un programme de figures libres, soit un programme de figures imposées.

Pour les épreuves de vol de performance, les paramètres sont mesurés dans une fenêtre de compétition, à l’aide d’un GPS embarqué. La fenêtre de compétition est définie dans un volume vertical débutant à 3 000 mètres d’altitude et se terminant à 2 000 mètres, et dans un couloir de vol prédéfini.

Pour l’épreuve de temps, c’est le temps passé dans la fenêtre d’évaluation qui compte : plus le compétiteur reste longtemps dans cette fenêtre, mieux c’est. Pour l’épreuve de distance, c’est la distance horizontale parcourue en projection sur le sol qui compte : plus le compétiteur vole loin dans la fenêtre d’évaluation, mieux c’est. Pour l’épreuve de vitesse, c’est la vitesse horizontale moyenne la plus élevée atteinte qui compte : plus le compétiteur vole rapidement dans la fenêtre d’évaluation, mieux c’est.

Trois manches sont prévues dans chaque épreuve, les performances mesurées étant combinées en un calcul de points et en pourcentages.

À noter que, pour la première fois, un compétiteur français a pu représenter la FFP dans cette discipline FAI : Max Diebold est onzième au classement coupe du monde et cinquième (sur 43 compétiteurs) au classement coupe du monde : bravoà lui !

En juillet dernier, à Prostejov (République tchèque), il avait remporté la première place au WSPG, circuit international de la discipline disputé à travers des championnats nationaux (Italie, Angleterre, République tchèque, Hongrie et Allemagne).

Lire l’article en version magazine.

390 Novembre 2019 Sommaire

Rubriques
6 Para infos
12 Iconoclaste
58 Bienvenue à bord
66 Petites annonces

Edito
4 "Que ne doit-on pas savoir ?"
Par Bruno Passe

Boogie
8 "Los Wescos" à Pujaut
Par Pierre Rénié
10 Corsica 2019
Par Anthony Guiffray et Jérémy Saint-Jean

Vie associative
14 Du rififi à la FFP
Par Yves-Marie Guillaud

Compétition
16 Coupe du monde à Eloy
Par Bruno Passe

Portfolio
22 Les D.A. à Vannes
Photos de Sébastien Chambet

Publi-rédactionnel
26 Vigil Cuatro
Interview de Jo Smolders et Edwin Bollaerts

Portfolio
34 Retour en Australie pour AirWax
Par Greg Crozier, photos Ewan Cowie

Pédagogie
42 La voie(x) du maître ou de la passion
Enseigner la chute libre, le parachutisme
Par Stéphane Blanc

Publi-rédactionnel
54 L’ōm-7, par Icarus World

Incidents
56 Kelvin et Celsius : Le meeting de l’île du bout du monde
Par Daniel-Michel Holleville

Boutique en ligne

S'abonner à Paramag
en quelques clics

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, DVD, fringues, accessoires, bijoux, etc.