Accueil » Centre, DZ » Rencontre POP’S France 2022

Actus

Centre, DZ, Rassemblement

Rencontre POP’S France 2022

Une cuvée en or, à Strasbourg, sur les bords du Rhin !

Vue spectaculaire de l’environnement urbain de la DZ de Strasbourg, pendant le VR-3 Scramble. Photo Guy Marceaux

Après deux années perturbées par la Covid, les POP’S se sont enfin retrouvés à Strasbourg pour leur rencontre annuelle au format « classique » du 26 au 29 mai 2022 sur cette belle DZ du Polygone. Nous étions 32 POP’S, 28 sautants dont 2 Suisses (Estelle et Philippe) qui venaient pour la seconde fois.

Par Catherine Souliez

Le CERP Alsace nous a fait le cadeau d’un accueil en grande pompe, avec chaleur et amitié, pendant ces quatre jours et le ciel strasbourgeois aussi, nous avons goûté à la belle lumière de fin d’après-midi qui fait étinceler le Rhin.

Ayant réclamé notre présence plusieurs années de suite, Roland Le Faou a mis en place une organisation remarquable et, avec ses coéquipiers et les bénévoles de centre, il a vite compris l’état d’esprit de notre rencontre POP’S : amitié, convivialité, rivalité amicale dans les sauts, participation de tous ! Et grâce à l’équipe technique, Roland le DT, Victor, et Éveline à l’avionnage, tout s’est enchaîné avec fluidité.

Photo de gauche : Roland Le Faou, organisateur dévoué, chef d’orchestre d’une rencontre réussie. Photo de droite : Éveline Le Faou, à l’avionnage avec efficacité et patience. Photos Guy Marceaux

Nous avons commencé jeudi par le VR3 Scramble, qui mixe les participants et permet de faire connaissance avec les nouveaux venus; les 3 manches ont pu être passées dans l’après-midi ; il y a eu du bon travail en l’air, le niveau s’améliore et le plaisir aussi.

A la fin de cette première journée, la tradition, depuis 10 ans, est d’inviter les personnes présentes sur le Centre au fameux “repas des régions”, buffet de spécialités apportées par les POP’S. Nous étions très heureux d’offrir à tous ce moment de partage et d’échange entre anciens et plus jeunes, entre gens du cru et venus d’un peu loin. Cette soirée est devenue incontournable !

Le lendemain, l’épreuve de VR4 en équipe s’est déroulée sur 3 manches, avec 5 équipes dont les 3 habituelles : les Libellules, les PAF et les Ostrogones (de Lyon) plus deux autres équipes qui se sont formées sur place. Le classement est sans surprise, 1er les Ostrogones, 2èmes les Libellules, 3èmes les PAF.

Si vous aimez le VR, que vous avez plus de 40, 50 ou 60 ans, que vous êtes déjà 3 ou 4 (et j’en rencontre sur les terrains de ces relativeurs qui sautent entre copains et n’ambitionnent pas de participer aux coupes de France !) vous êtes les bienvenus l’an prochain. Il n’y a plus beaucoup d’occasions de se livrer une bataille amicale en VR4, la présence d’un plus grand nombre d’équipes ajouterait du suspens à cette épreuve ! Et sachez que si les POP’S ont un règlement spécifique, les sauts sont jugés par notre juge spécial POP’S, Amadou Leye, ici assisté d’Ervin Greiner , président de la commission des juges de la FFP, soi-même ! C’est du sérieux !

Louis-Paul Carrier atterrit au centre du «morpion» et gagne 60 points. Photo Guy Marceaux

Samedi matin, avec un ciel dégagé et un vent favorable , nous sommes partis pour deux manches de PA Sportive sur la cible dite en “morpion” (voir photo ci-dessus), épreuve gagnée par Louis-Paul Carrier. Le règlement de la PA Sportive permet de travailler la précision d’atterrissage avec une voile qui n’est pas une voile de PA en toute sécurité.

Le vainqueur du Hit&Rock, Frédéric Rousseau, en pleine accélération après un déséquipement hyper rapide ! Photo Guy Marceaux

La matinée s’est achevée avec le Hit’n Rock , emblématique des POP’S, et qui a vocation à rassembler tous les participants de la rencontre. C’est une épreuve de précision chronométrée, qui se termine dans un fauteuil placé à 12 mètres de la galette (voir le petit mot de Stéphane de Laâge dans l’article sur la rencontre 2021). L’ambiance autour de la cible est joyeuse et les premiers arrivés encouragent les suivants. Pour gagner, il faut être adroit afin de se déséquiper rapidement , avoir l’oeil perçant pour visualiser la galette et le fauteuil, et courir vite ! Belle occasion de tester l’agilité et la célérité de chacun.

Gaëlle, pour sa première participation à la rencontre POP’s, découvre le Hit&Rock avec jubilation ! Photo Guy Marceaux

C’est notre unique PAtiste, Frédéric Rousseau qui gagne en 10’’11 et il est reparti avec le magnifique trophée POP’S France (photo). Cependant le score était très serré cette année, la seconde Estelle Glardon (de Neuchâtel) a réalisé un chrono de 10’’78, troisième Frédéric Bertin du PCP en 11’’94. Sachez que le record mondial du Hit’n Rock est détenu depuis 1995 par un espagnol en 3’’77 ! Je pense qu’il n’est pas près d’être battu. On vous donnera le résultat du  World Pops Meeting qui se tiendra au Royaume-Uni cet été.

L’équipe 2 du VR-7 Vitesse forme son étoile au-dessus du Rhin. Photo Guy Marceaux

Et pour la première fois depuis 10 ans, l’épreuve de VR vitesse a été réintroduite, deux manches pour 3 équipes de 7 tirées au sort en mélangeant les niveaux, pour la grande joie de tous ! Sept relativeurs de Strasbourg (qui pourraient être POP’S) ont concouru hors classement et ont été brillants. Peut-être qu’ils seront motivés pour se joindre à nous l’an prochain ?

Comme beaucoup de POP’S venaient de loin, nous avons décidé de terminer la rencontre le samedi soir, en suivant un agenda très serré pour la soirée : photo de groupe, podiums et remise des prix honorée par la présence de François Bouteloup, ancien président de la Fédé, distribution des nombreux lots fournis par le CERP Alsace, ensuite Assemblée Générale, puis repas de gala dans le hangar avec superbe choucroute royale, et pour finir en beauté, soirée musicale et dansante animée par un groupe rock extraordinaire !

Une remise des prix bien achalandée, grâce aux sponsors locaux : nouilles alsaciennes, Gewurtz, et lots variés. Photo Guy Marceaux

Le CERP Alsace vaut vraiment le voyage, comme dirait le Guide Vert, pour la DZ au bord du Rhin, la vieille ville et sa cathédrale, pour les Alsaciens bien sûr, et surtout pour le Musée du Parachutisme que Roland Le Faou a créé et où vous pouvez suivre l’histoire du parachutisme, très bien illustrée ( les pionniers ne manquaient pas d’audace !), voir l’évolution des matériels depuis les plus anciens, lire des coupures de presse sur les personnalités historiques de ce sport, le tout rassemblé avec passion, et exposé de façon pédagogique. Un lieu unique à visiter absolument !

Christian Humbert, le doyen cette année, et Estelle Glardon, la plus jeune de la compétition. Photo Guy Marceaux

Que de beaux souvenirs nous avons engrangés avant de nous séparer dimanche matin. Les nouveaux participants reviendront, c’est certain, n’est-ce pas Gaëlle ?

Heureusement, les prochains rendez-vous sont déjà planifiés:
• Saint Florentin du 3 au 6 juin pour un entraînement Grande formation avec Polo Grisoni
• Le World POP’S Meeting , l’occasion de rencontrer les POP’S du monde entier autour des épreuves phares des POP’S.
•  Et la rencontre POP’S France 2023 du 18 au 21 mai 2023, en un lieu à définir.

 

Résultats

Le podium VR-7 vitesse. Photo Guy Marceaux

Hit&Rock
1 – Frédéric Rousseau (10,11)
2 – Estelle Glardon (10,78)
3 – Frédéric Bertin (11,94)
4 – Frédéric Dufour (14,06)
5 – Louis-Paul Carrier (14,72)
6 – Christian Humbert (14,94)
7 – Pierre Torelli (15,19)
8 – Norbert Guillaume (15,29)
9 – Philippe Bruttin (15,73)
10 – Catherine Souliez (16,28)
11 – Guy Marceaux (17,96)
12 – Alain Limonier (18)
13 – Guy Berdal (19,91)
14 – Olivier Herlan (20,34)
15 – Hans Heitmann (20,36)
16 – François Ruggeri (20,72)
17 – Didier Faure (20,82)
18 – Robert Quemard (21,78)
19 – Jean-Pierre Chiron (22,95)
20 – Adolphe Birlanga (28,69)
21 – Yvonne Francisco (29,53)
22 – Valérie-Gaëlle Marine (30,72)
23 – Maurice Montanier (31,38)
24 – Alain Picard (32,34)

Sur le podium du Hit&Rock, Frédéric Rousseau reçoit le Trophée POP’S France des mains de Marjolaine de Pury. Photo Guy Marceaux

VR-4
1 – 46 pts – Ostrogones (Norbert Guillaume, Olivier Herlan, Robert Quemard, Didier Tracol)
2 – 27 pts – Libellules (Joëlle Perrin, Anne-Sophie Rimbault, Anne-Sophie Pich, Valérie-Gaëlle Marine, (vidéo) Guy Marceaux)
3 – 21 pts – Paf (Christian Humbert, Alain Limonier, Alain Picard, François Ruggeri, (vidéo) Guy Berdal)
4 – 15 pts – Les 4gognes (Estelle Glardon, Yvonne Francisco, Frédéric Bertin, Didier Faure)
5 – 5 pts – Équipe 5 (Pierre Torelli, Frédéric Dufour, Louis-Paul Carrier, Philippe Bruttin)

Le podium VR-4. Photo Guy Marceaux

VR-3 Scramble
1 – 45 pts – Christian Humbert, Estelle Glardon, François Ruggeri
2 – 39 pts – Anne-Sophie Pich, Yvonne Francisco, Frédéric Bertin
3 – 30 pts – Alain Limonier, Frédéric Dufour, Alain Picard
4 – 28 pts – Norbert Guillaume, Adolphe Birlanga, Didier Faure
5 – 22 pts – Robert Quemard, Philippe Bruttin, Pierre Torelli
6 – 14 pts – Joëlle Perrin, Anne-Sophie Rimbault, Maurice Montanier
7 – 12 pts – Olivier Herlan, Jean-Pierre Chiron, Hans Heitmann

Le podium VR-3 Scramble. Photo Guy Marceaux

PA Sportive
1 – Louis-Paul Carrier (95)
2 – Guy Marceaux (95)
3 – Pierre Torelli (90)
4 – Frédéric Bertin (80)
5 – Robert Quemard (60)
6 – Adolphe Birlanga (50)
6 – Philippe Bruttin (50)
8 – Estelle Glardon (40)
9 – Catherine Souliez (30)
9 – Hans Heitmann (30)
9 – Jean-Pierre Chiron (30)
12 – Yvonne Francisco (0)
12 – Maurice Montanier (0)

François Bouteloup remet les médailles de la PA Sportive. Photo Guy Marceaux

∗∗∗∗∗∗∗∗

GALERIE PHOTOS

Retour en images sur le déroulement de cette compétition amicale, avec les photos de Guy Marceaux et de Guy Clavel.
(Cliquer sur une des photos pour afficher la galerie en mode diaporama)

Boutique en ligne

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, accessoires, bijoux, etc.