Accueil » Extrême » Heaven Sent, le saut sans parachute

Infos

Extrême

Heaven Sent, le saut sans parachute

Par l'Américain Luke Aikins

C’est demain, samedi 30 juillet, que l’Américain Luke Aikins va sauter sans parachute d’une hauteur de 25.000 pieds pour venir impacter dans un filet de décélération, le Fly Trap, spécialement conçu pour la cascade, qui sera retransmise en direct à la télévision et sur Internet.

Il s’agit bien d’une chute libre «en lisse» et sans parachute, pas d’un énième sauvetage en plein ciel durant lequel un complice vient apporter un parachute salvateur au cascadeur. C’est néanmoins une cascade qui met en avant le caractère casse-cou des parachutistes, éloigné de l’esprit sportif donc, et qui ne manquera pas de défriser une fois de plus les détracteurs de ce genre d’entreprise.

Quoi qu’il en soit, cette cascade est intéressante sur le plan de la technique parachutiste utilisée par Luke Aikins. Il va sauter sous oxygène à haute altitude, 7600 mètres, et dans un premier temps, il sera guidé dans sa trajectoire au moyen d’un GPS et d’une radio. À l’approche du sol, il s’orientera en visuel et se déplacera vers sa cible comme en vol relatif.

Il sera guidé par un ingénieux système de repères lumineux placés au sol et à proximité de sa cible (voir lien vidéo ci-dessous). Ce système va lui permettre de finaliser avec précision les derniers mètres de sa trajectoire. Il lui restera alors à passer sur le dos pour se réceptionner dans le ralentisseur. Pour ce mouvement très spécial, il s’est entrainé spécifiquement en soufflerie.

Luke Aikins est considéré comme un casse-cou par le grand public, et pourtant c’est un parachutiste de haut niveau, père de famille de 42 ans et totalisant 18.000 sauts à son actif.

Luke Aikins est parachutiste professionnel réputé et compétent. Il était notamment le conseiller technique de Felix Baumgartner durant la mission Red Bull Stratos, qui fut un succès total et mondial. Il est également le directeur technique de la nouvelle compétition Red Bull Aces (voir PM n°343 de décembre 2015) qui connaît elle aussi le succès depuis deux ans.

Formateur d’instructeurs pour l’USPA (fédération américaine), entraîneur parachutiste pour les forces spéciales américaines, membre du Team Red Bull (parachutiste de l’extrême), le CV de Luke Aikins démontre à lui seul le sérieux de l’entreprise intitulée Heaven Sent («Tombé du ciel»). Certes la part de risque dans Heaven Sent est importante, mais qu’en est-il en comparaison du passage dans un trou de roche à toute vitesse horizontale, en wingsuit BASE ?

Annoncé de longue date par Luke Aikins, il a trouvé des sponsors et des partenaires pour financer son opération, tels que Stride Gum (marque de chewing gum) Mondelēz International (marque de produits de snacking), Amusement Park Entertainment.

«À chaque fois que les gens tentent de repousser les limites de ce qui est considéré humainement possible, ils sont invariablement décrits comme un fou», déclare Luke Aikins. “Mais pour moi, ce saut est tout simplement la prochaine étape logique dans une vie de défis extrêmes.”

La cascade va être transmise en direct demain, samedi 30 juillet, à partir de 20 heures (heure USA, Eastern Time) par la chaine FOX et sur Internet. Elle se déroule dans un désert de Californie et il faudra que la météo soit de la partie, notamment avec un ciel suffisamment dégagé et des vents suffisamment calmes.

Souhaitons bonne chance à Luke Aikins !

 

La photo aérienne du système de réception, postée récemment sur la page Facebook de Monica Lee Aikins, l’épouse de Luke.

Le système de guidage lumineux au sol. Lien vers la vidéo explicative

Test du Fly Trap, lien vers la vidéo

Liens commerciaux
www.mondelezinternational.com
www.amusementparkinc.com
twitter.com/heavensentape
Bande annonce Heaven Sent :
https://youtu.be/JnvbNwytiO4

Sauter (volontairement…) d’un aéronef seul et sans parachute, est-ce une première ?
Dans les années 70, une brésilienne avait sauté d’un hélicoptère à une hauteur de 400 mètres. Sa chute au sol était amortie par des coussins d’air et depuis cette hauteur, la fameuse «vitesse max» des parachutistes est déjà atteinte. Mais pour Luke Aikins, à 7600 mètres de hauteur, la taille du système amortisseur ne sera pas la même !
En 2012, le cascadeur anglais Gary Connery avait réussi à sauter d’un aéronef et à se poser sans ouvrir son parachute, il était équipé d’une wingsuit. Bien que la cascade de Luke Aikins soit similaire à celle de Gary – un «atterrissage» sans parachute – elle en est techniquement éloignée : départ à haute altitude (Gary Connery avait sauté à 730 mètres), saut en lisse (pas en wingsuit), trajectoire verticale (et non pas horizontale), matelas hight tech (non pas une simple rangée de cartons) et impact sur le dos (et non pas face sol). Et surtout : Gary Connery était équipé d’un parachute de BASE jump qu’il aurait pu ouvrir en cas d’erreur de trajectoire. Luke Aikins déclare qu’il n‘emportera pas de parachute avec lui…

377 Octobre 2018 Sommaire

Rubriques
4 Para infos
10 Boogie par ci, boogie par là…
58 Bienvenue à bord
66 Petites annonces

Rassemblements
16 «Itinéraire d'un enfant gâté»
De Lyon à Grenoble, en passant par la Coupe Icare
Par Yves-Marie Guillaud

Rassemblement
26 F-WESC Amiens : 3ème !
Par Nicolas Arnaud, dit "Nicoach

Compétition
28 Championnat de France de PSV à Orléans
Par Stéphane de Laage

Portfolio
32 Olivier Favre
Par Bruno Passe

Compétition
40 Championnats du monde de PA/voltige en Bulgarie
Interview de Jacques Baal, entraîneur national

Interview
44 Deborah Ferrand, double championne du monde de P.A. !
par Bruno Passe

Historique
52 Rencontre dans l'air du temps
Monique Gallimard-Pelletier et Déborah Ferrand, les deux Françaises médaillées d’or en PA
Par Bruno Passe

Boutique en ligne

S'abonner à Paramag
en quelques clics

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, DVD, fringues, accessoires, bijoux, etc.