Accueil » Édito » Et qu’ça saute !

Infos

Édito

Et qu’ça saute !

Début de saison "saut d'avion"

Photo Jeremy Saint Jean

Fin février, au moment de notre bouclage, la saison 2018 était déjà bien démarrée puisque diverses drop zones étaient déjà ouvertes, en contexte “francophone ou français”.

C’était le cas en France métropolitaine aux quatre coins cardinaux, du nord au sud, de Maubeuge à Aix-en-Provence, et en diagonale, de Péronne à Tarbes, en passant par Gap-Tallard, Saumur, etc. Ce tour d’horizon des centres français déjà actifs n’étant pas exhaustif.

Avec l’ouverture de drop zones à l’étranger, mais sous fonctionnement fédéral F.F.P., ça fait des années que la coupure hivernale peut être réduite à une courte durée, pour les plus mordus, ceux qui ont du mal à rester plusieurs mois sans sauter.

Dès le mois de janvier, ceux-là ont pu se rendre, par exemple, sur une des trois drop zones marocaines, à Beni Mellal, à Taroudant ou, nouveauté cette année, à Nador. Autre nouveauté, avec le Sénégal, Djilor près de Ndangane, dans le Sine Saloum, mais en fait ce n’est pas tout à fait nouveau puisque ça a déjà sauté au Sénégal, durant de nombreuses saisons, et dès les années 90.

Tout cela, c’est sans compter bien sûr les drop zones des DROM-TOM, mais elles nécessitent de traverser quelques fuseaux horaires supplémentaires.

Bon, il est vrai qu’au moment de notre bouclage, il était aussi largement question, dans les médias grand public, d’une vague de grand froid, intitulée le “Moscou – Paris” et prévue pour traverser l’Europe. Si vous avez goûté aux sensations de l’onglée (conséquence douloureuse du froid sur les extrémités des doigts…) pensez donc à nos amis parachutistes russes qui ont sauté, à peu près au même moment, sur la drop zone d’Aerograd Kolomna, avec une température de moins 15 degrés…. au sol (voir brève dans cette édition) !

Photo Pierre Rénié

Pour en revenir au secteur “francophone ou français”, précisons qu’il est question ici exclusivement de sauts d’avion, puisque la saison de soufflerie bat son plein – on se demande même si elle ne s’arrête jamais ? – avec les diverses compétitions qui se sont déroulées un peu partout : Weembinamic à Lille en décembre, Clash of Lyons en janvier, Wind Games à Empuriabrava en février, championnats de France à Lille en mars,….

Il est question ici de ce qu’il est possible de pratiquer pour tout parachutiste, quel que soit son niveau, puisqu’il s’agit du contexte FFP, donc encadré techniquement selon la réglementation fédérale, accessible au plus grand nombre.

C’est une évidence, mais ajoutons que dans le même temps, l’entraînement des équipes de France battait lui aussi son plein, un petit partout dans le monde : Dubaï, Eloy et Gap aussi, (voir autre topo-brève dans cette édition). Dans le même temps, mais avec, là aussi, des écarts de température importants !

Photo Sophie Varlet

À ce topo hivernal s’ajoutent quelques “nouveautés” du côté des avions de plus de 10 places qui sont annoncés pour la saison 2018 en France. Ainsi, il y aurait donc : un Twin Otter à Bouloc, un PAC 750 XL à Dijon, un Dornier à Pujaut, un Caravan à Nevers, what else ?

Alors oui, ça a bien sauté durant l’hiver 2017-2018, et espérons que cela augure d’une belle saison 2018, déjà bien entamée. Et qu’ça saute encore beaucoup !

Bruno PASSE

Photo Jeremy Nigout

Légende des photos : Le patchwork photo qui illustre cet édito provient d’une des premières séances de sauts (très certainement la toute première) organisées à Gap-Tallard, chez Philippe Tarade, en février 2018 : la Winter party II des Los GringosComme le montrent les images, la météo a été magnifique, alliant grand ciel bleu et montagnes enneigées ! C’est ainsi que les Los Gringos ont aligné 29 rotations en un week-end, soit à peu près 260 sauts, avec 35 participants, et autant de paires de gants et de sourires.

Cet édito est extrait du magazine ParaMag n°370 de mars 2018.
Pour le lire dans son contexte d’origine (mode preview), cliquer ici.

373 Juin 2018 Sommaire

Rubriques
4 Para infos
58 Bienvenue à bord
65 Calendrier
66 Petites annonces

Démonstration
14 Meeting aérien à Tallard
Par Yves-Marie Guillaud

Publi-rédactionnel
18 Le voyage de Firebird
Interview de Georges Reuter

Coupe de France
22 C’est la rentrée de la PA/voltige à Tarbes !
Par Olivier Brun
v25 Vol relatif et disciplines artistiques à Pamiers
Par Bruno Passe

Record
28 Le plus grand drapeau sous voile : 2607,21 m2
D'après Stefan Scheper, Cypres Demo Team

Rassemblement
32 Vertical Perroz
Par Domi Kiger

Rassemblement
38 POP'S France au Puy-en-Velay
Par Adolphe Birlanga et Catherine Souliez

Portfolio
44 Fastrax™ et la bannière étoilée
Portfolio de Norman Kent

Sécurité
52 "Descendre en taille de voile" : Est-ce vraiment le bon choix ?
Par Bruno Passe, en collaboration avec Performance Designs

Boutique en ligne

S'abonner à Paramag
en quelques clics

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, DVD, fringues, accessoires, bijoux, etc.