Accueil » Hommage » “En mémoire d’Éric”

Actus

Hommage

“En mémoire d’Éric”

À Tarbes, l'hommage des parachutistes à leur pilote

Le CEP Bigorre vient d’être touché par le dramatique accident de son avion largueur, un Cessna 206, survenu le dimanche 13 septembre dernier durant un largage sur l’aérodrome de Laloubère, en périphérie de la ville de Tarbes.

Dès le lendemain, l’association postait ce communiqué sur sa page Facebook : “Nous avons la tristesse de vous annoncer le décès de notre ami et pilote Eric Fradin, lors du crash de notre avion, le 13/09/2014 vers 16h30.” tandis que les médias continuent de titrer à foison sur “le sacrifice du pilote pour éviter les habitations”.

La FFP a diffusé un flash “accidents aéronef/mortel/grave” en date du 15 septembre 2014. Il précise les circonstances de l’accident : “Ouverture intempestive lors de la mise en place des parachutistes. Interférence avec l’aéronef. Perte de contrôle jusqu’à l’impact au sol”. Le pilote Eric Fradin était âgé de 47 ans, marié et père de famille (1 enfant). L’autre victime “accident grave” est André Caufape, parachutiste de 48 ans et totalisant 102 sauts.

Comme toujours en pareilles circonstances, il faut attendre les résultats de l’enquête officielle, mais les premiers éléments montrent que c’est l’ouverture intempestive d’un parachute qui a rendu l’appareil incontrôlable. Malgré son niveau d’expérimentation, le pilote n’a pas pu éviter le crash, mais il n’a pas utilisé non plus son parachute de sauvetage*. Le lieu de l’impact, situé en périphérie de la ville de Tarbes, et les témoignages au sol, montrent que le pilote a fait le maximum pour éviter les habitations.

Sur Internet, les amis parachutistes d’Eric Fradin lui rendent hommage à travers la vidéo ci-dessus, intitulée “En mémoire d’Éric”. La rédaction de ParaMag présente ses sincères condoléances à la famille, aux proches et à l’équipe du CEP Bigorre, tous durement touchés dans cette épreuve.

 

* À noter qu’en situation de largage parachutiste, tous les pilotes sont équipés d’un parachute de secours. Un accident du même type était arrivé à Grenoble Saint-Geoirs, avec un Cessna 185, dans les années 80. Le pilote avait sauté. L’avion s’était écrasé à moins de 100 mètres de la tour de contrôle. Plus récemment, en novembre 2013, un pilote était sorti indemne d’un double crash survenu à Skydive Superior (Wisconsin, Etats-Unis) suite à une collision durant un largage en vol de patrouille : il avait évacué son avion en feu tandis que l’autre pilote était parvenu à poser le sien. Les 9 parachutistes étaient sortis eux aussi indemnes de cet accident.

Boutique en ligne

Vente en ligne

Collection, anciens numéros, livres, accessoires, bijoux, etc.